Blog sur le vin

Ne ratez pas nos articles sur le monde du vin. Caves, types d'élaborations, régions viticoles, accords, interview des meilleurs professionnels de la scène viticole, toute l'actualité sur le monde du vin...

À la découverte de Javier Pagés, président de la Barcelona Wine Week

01/04/2022 Actualités , Entretiens

Javier Pagés accepte les défis. Sportif passionné, il a escaladé le Mont Blanc et nage en eau libre. Toute sa vie est liée au monde du vin. Il a été attiré par ce secteur dès son plus jeune âge, car il est issu d'une famille avec une longue histoire dans le domaine de la viticulture.

Il a commencé sa carrière professionnelle aux États-Unis, où il a travaillé et vécu pendant plusieurs années : d'abord sur la côte ouest, où se trouve la plus grande concentration de vignobles du pays, puis sur la côte est, où se trouvent la plupart des importateurs et des distributeurs. Il a présidé des établissements vinicoles en Espagne et à l'étranger et a toujours eu une claire vocation internationale.

En plus d'être un sportif passionné, la passion pétillante pour les vins mousseux et son amour avoué pour le vin coulent dans ses veines. Il est actuellement le président de la DO. Cava.

En outre, il a été président de la Fédération espagnole du vin et vice-président de l'Interprofesional del Vino de España. Et comme si cela ne suffisait pas, Javier Pagés a la tâche colossale de présider la Barcelona Wine Week, une exposition qui vise à devenir le salon de référence du vin espagnol. Et il semble gérer cette tâche à merveille !

Faisons connaissance avec Javier Pagés, président de la BWW.

- Que représente le vin pour vous ?

Il fait partie de ma vie. Ma famille est impliquée dans la viticulture depuis cinq siècles. Un de mes ancêtres a été le premier producteur dans notre pays, en 1872, d'un vin mousseux avec une seconde fermentation en bouteille.

- Avec tant d'histoires à raconter, quel est le premier souvenir lié au vin qui vous vient à l'esprit ?

Le vin a toujours été présent chez moi : lors des repas, dans les moments de fête... Il crée toujours des moments particuliers. Les verres et les bouteilles de vin font partie de l'« équipement de la maison ».

- Bien que votre carrière professionnelle soit centrée sur les vins et les vins mousseux, qu'est-ce qui vous a poussé à vous orienter vers le côté commercial et non vers l’œnologie ? Où avez-vous trouvé cette magie qui vous permet également de rester en contact avec la tradition viticolede votre famille ?

Dans ma famille, outre le vin, le monde entreprenarial fait partie de notre quotidien : produits, marchés, vinification, finance, innovation... L'œnologie est très attrayante, mais à l'époque, je trouvais que c'était moins une aventure que la gestion d'entreprise, les voyages et la connaissance des cultures qui m'attiraient beaucoup.

- Amoureux des défis, vous êtes devenu président de la DO Cava à une époque où le vin mousseux n'était pas au meilleur de sa forme. Pratiquement au même moment, vous vous êtes aventuré pleinement dans la présidence d'un projet qui s'est concrétisé, sans savoir ce qui allait arriver : la première édition de la Barcelona Wine Week, en 2020, un événement qui s'est tenu juste à temps pour éviter son annulation, comme tant d'autres foires, en raison du confinement causé par la présence dévastatrice de la COVID-19. Plus que de l'adrénaline, beaucoup de responsabilités. Comment vivez-vous cela ?

Très excité et motivé. Ces deux projets sont passionnants, stimulants et difficiles, mais ils bénéficient également d'une direction et d'un personnel de premier ordre, très compétents, expérimentés et déterminés à atteindre nos objectifs et à apporter une valeur ajoutée. Il est ainsi facile d'accumuler les responsabilités.

- Mais ce dur labeur a été largement récompensé. La première édition de la BWW a été très bien accueillie. Alors que la montée d'adrénaline se faisait encore ressentir, un peu plus d'un mois après cette première édition, le monde s'est arrêté à cause de la COVID-19. comment le secteur du vin et des vins mousseux a-t-il vécu la pandémie ?

Certes, comme dans presque tous les secteurs, la pandémie a brisé tous les schémas et il a fallu s'adapter très rapidement à la situation et intégrer des changements dans la production et la distribution. Le ralentissement des secteurs de la restauration et du tourisme nous a particulièrement affectés, mais ces derniers mois, nous avons constaté que le marché du vin montre des signes de reprise (tant au niveau des indicateurs de consommation que des ventes nationales et internationales). Cette amélioration est également démontrée par l'excellent accueil commercial que l'industrie réserve à la BWW, le nombre de contrat signé atteignant des niveaux pré-pandémiques.

- L'un des secteurs les plus durement touchés par la pandémie a été la restauration, vitrine et alliée indispensable du secteur des vins et des vins mousseux, tandis que le commerce de vin en ligne a offert aux consommateurs de vins et de vins mousseux une solution pour acheter les produits qu'ils ne pouvaient plus consommer dans les bars et les restaurants. La pandémie nous a sans doute obligés à changer nos habitudes. comment pensez-vous que le commerce en ligne de vins et de vins mousseux peut contribuer au renforcement du secteur vitivinicole dans le sillage de la COVID-19 ?

Le monde en ligne nous permet d'être très proches des consommateurs, de savoir immédiatement ce qu'ils aiment, ce qu'ils veulent. Elle facilite une communication directe, rapide et continue, et permet d'adapter les achats au temps dont disposent les consommateurs. C'est un canal qui complète parfaitement le canal traditionnel.

- Jusqu'à très récemment, le terme « enotourisme » ne figurait pas dans le dictionnaire de l'Académie royale espagnole, mais il s'agit d'un secteur qui brasse des millions d'euros en Espagne. Commençons-nous à lui accorder l'importance qu'il mérite ? Quel rôle joue-t-il dans le renforcement du secteur vitivinicole ? Y a-t-il une place pour l'œnotourisme dans la BWW ?

L'œnotourisme a incontestablement le vent en poupe en Espagne, avec une offre variée, attractive et de qualité. C'est un secteur qui gagne en importance car il se positionne comme un complément idéal à la production de vin et à la vinification. Non seulement il nous permet de rapprocher le produit du consommateur de première main, mais il met également en évidence et transmet les attributs inhérents au vin sur le plan culturel, social, de la durabilité et de l'expérience. Si l'Espagne est une puissance mondiale à la fois dans le domaine du tourisme et du vin, elle sera également une puissance mondiale dans le domaine de l'œnotourisme.

C'est pourquoi, dans le programme d'activités de cette deuxième édition de la BWW, nous allons consacrer quelques sessions à la manière de promouvoir l'œnotourisme en mettant l'accent sur la diffusion de la culture du vin dans notre pays et la promotion de ses liens avec l'art, l'histoire et la gastronomie. Nous aborderons également les nouvelles tendances de l'œnotourisme suite à la pandémie de covid et les outils numériques les plus appropriés pour la communication et le marketing.

- La revitalisation et la réactivation du secteur, qui a été particulièrement touché par la pandémie, est l'une des priorités qui seront abordées lors de cette deuxième édition de la BWW. Quels autres points importants figurent dans la feuille de route de cette édition ?

La Barcelona Wine Week est un lieu de rencontre pour les professionnels du secteur, où ils peuvent faire des affaires et développer leurs réseaux, mais aussi acquérir de nouvelles connaissances et apprécier le vin de manière amusante. Il proposera donc de nombreuses présentations sur la recherche, l'innovation et la digitalisation, les marchés nationaux et internationaux, sous les aspects viticoles, œnologiques et commerciaux. Nous mettrons également l'accent sur la promotion de l'agriculture durable et la lutte contre le changement climatique. Et bien sûr, il y aura de magnifiques dégustations par des experts nationaux et internationaux de renom.

- Il ne fait aucun doute que l'Espagne est une puissance internationale sur le marché du vin, mais il semble que les consommateurs et les viticulteurs locaux ne l'aient pas encore compris. De quoi avons-nous besoin pour le croire, comme c'est le cas en France ou en Italie ?

Je me réfère aux données : la surface viticole en Espagne représente environ 13 % du total mondial. Les vins espagnols sont vendus dans 189 pays et notre pays est déjà le deuxième exportateur mondial en volume et le troisième en valeur. Le prestige international de nos vins ne cesse de croître, car nous produisons et exportons des produits de meilleure qualité. Nous avons donc toutes les raisons de confirmer que l'évolution de nos vins sur les marchés du monde entier est effectivement très satisfaisante.

- En plus de devenir le salon de référence pour le vin espagnol, que fait la BWW pour se différencier des autres grands salons du vin ?

La Barcelona Wine Week est une plateforme indépendante et disruptive qui réunit le commerce, l'innovation et les expériences uniques, avec le vin comme protagoniste absolu. Il s'agit d'un projet du secteur et pour le secteur, unique sur le marché actuel des salons, qui vise à donner une visibilité au potentiel international du vin espagnol. Nous invitons donc les professionnels du monde entier à découvrir la valeur et l'énorme richesse de nos vins et offrons à nos caves une excellente occasion d'améliorer leurs exportations.

La BWW se démarque également dans le fait qu'elle rompt avec la distribution traditionnelle de l'espace, en organisant les marques par labels de qualité, ce qui permet aux entreprises de mieux s'exprimer. Il met également en valeur les atouts de chaque territoire grâce à un design innovant et un grand impact visuel.

- Avec toutes les responsabilités que vous avez, vous reste-t-il du temps libre ? À quoi le consacrez-vous habituellement ?

À ma famille, au sport, à la lecture. L'important est de profiter et de savourer consciemment ce temps libre, en sachant qu'il est précieux.

Enfin, voudriez-vous partager avec nous le dernier vin que vous avez dégusté et qui vous a ému ?

Un Cava de Paraje, provenant d'un vignoble et d'un coin de notre territoire d'une beauté singulière, un cava de longue garde, avec un arôme et une saveur pleine que vous aimeriez voir perdurer sur le palais. Un moment exceptionnel et merveilleux !

Abonnez-vous maintenant à notre newsletter. Recevez des offres exclusives et des nouvelles de notre boutique de vin.