Vin de la cave Montecastro

Montecastro est une exploitation viticole relativement récente, dont l'idée est apparue en l’an 2000 entre quelques amis, dont Julio Iglesias et Pedro J. Ramírez, qui devinrent partenaires afin de réaliser un rêve : planter des vignes au cœur même de la Ribera del Duero, construire une cave avec une technologie de pointe et élaborer des vins de qualité. Le groupe fut rejoint par l’œnologue français Bertrand Erhard, qui comprit parfaitement la philosophie du projet, et en 2002 ils plantèrent 27 hectares de vignes sur cinq pagos différents, avec l'idée de faire un vin de la terre du début à la fin, et au même moment, la cave fut construite et leur première récolte 2002 apparut sur le marché.

Filtrer par

Prix
Pays
Zone d’élaboration
Apellation
Cave
Vieillissement
Type de raisin
Élaboration
Format
Mariage
Année

Il y a 2 produits.

2 productos

Filtres actifs

Montecastro 2018

Un Ribera de Duero avec une bonne étoile

Espagne   D.O. Ribera del Duero (Castilla y León)

Montecastro 2018
Aperçu rapide
Prix 18,95 €
TVA incl.
  • Nouveau

Montecastro Magnum 2018

Un Ribera de Duero avec une bonne étoile

Espagne   D.O. Ribera del Duero (Castilla y León)

Montecastro Magnum 2018
Aperçu rapide
Prix 42,95 €
TVA incl.
  • Nouveau

Connu Montecastro

p>Au cours de sa courte existence, l’exploitation viticole Montecastro a remporté de grands prix et des reconnaissances internationales. En 2003, par exemple, ils reçurent 92 points de The Wine Advocate et une qualification d’Excellent de la part de Food & Wine, une autre des publications de référence sur le marché. À peine un an plus tard, avec le millésime de 2004, Parker éleva sa note à 94 points et depuis lors, les récompenses pour Montecastro ont été continues. En juin 2010, dans une notation réalisée par The International Wine Review, le millésime de 2005 de Montecastro parvint à se placer en deuxième position du podium avec 94 points, derrière Bodegas Aalto et devant Vega Sicilia, Bodegas Emilio Moro, Pingus, Matarromera ou Pago de Carraovejas, parmi beaucoup d'autres entreprises viticoles de la Ribera del Duero. Cependant, malgré leurs succès, ils furent incapables de consolider suffisamment la marque pour résister à l'assaut de la crise, et par conséquent, en 2012, Bodegas Hacienda Monasterio rejoignit les actionnaires de Montecastro, et assuma toute la direction technique, viticole et commerciale, et en 2015, le premier millésime élaboré par l'équipe de Hacienda Monasterio fut lancé sur le marché : Montecastro Récolte 2012.

 

Histoire de l’exploitation viticole

L’exploitation viticole est située à proximité de Castrillo de Duero, dans la province de Valladolid. La cave de design moderne fut conçue et construite en 2002 par le prestigieux architecte Roberto Valle en harmonie avec l'environnement, tout comme il le fit dans le château de Peñafiel pour le musée du vin, où il combine plusieurs éléments de la région, tels que la pierre blanche de la lande, l’acier corten, le verre, le béton et le bois, et elle est équipée de toute la technologie nécessaire pour élaborer des vins de qualité.

Actuellement, Bodegas Montecastro dispose de 27 hectares de vignes, avec 90% de Tinto Fino, 5% de Cabernet Sauvignon et 5% de Merlot, situées dans la province de Valladolid (Castrillo de Duero), à la limite avec Burgos et avec l'une des altitudes les plus élevées de Valladolid et même de la Ribera del Duero, avec des hauteurs comprises entre 860 et 923 mètres au-dessus du niveau de la mer. Cette altitude est l'une des grandes caractéristiques du vignoble de Montecastro, qui apporte fraîcheur, protège de la chaleur et où la maturation est plus lente, car à cette altitude la température diminue par rapport à la vallée, il y a un plus grand ensoleillement et un régime spécifique de vents au sein du climat continental de la Ribera del Duero. Le vignoble est divisé en 8 parcelles et 5 pagos différents en fonction de l’altitude et du type de sol. Il y a une diversité de sols, avec une prédominance du sol calcaire, avec roche mère, et aussi de la chaux noire, et un sol très spécial de galets sur fond calcaire, quelque chose d'inhabituel à 870 mètres d’altitude.

La viticulture implique tous les modèles du respect de la nature et ils sont actuellement en conversion à l'agriculture organique-biologique, avec leurs propres engrais contrôlés, sans utilisation d'agents systémiques et sans irrigation. Toute la plantation a été effectuée avec une stricte sélection clonale du Tempranillo, en recherchant les meilleurs clones de la région du tinto fino et du tinto aragonés, tandis que pour le Cabernet Sauvignon et le Merlot, ce sont des clones de Bourdeaux, les mieux adaptés au climat de la Ribera del Duero .

La direction technique passe entre les mains de Carlos de la Fuente, un grand connaisseur de la Ribera del Duero et un œnologue considéré aujourd'hui comme le bras droit de Peter Sisseck. Au sein du personnel technique de l’exploitation viticole, se trouve également Francisco Núñez, ingénieur technique agricole diplômé en œnologie, qui travailla de 2000 à 2005 comme Directeur technique de cave à Quinta de la Quietud (Toro), avant de rejoindre Bodegas Montecastro en 2006. Guillermo Laguna est diplômé en œnologie et ingénieur technique agricole, et membre fondateur d'ATEVICAL (Association des Techniciens en Viticulture de Castille-et-León). Il a réalisé de nombreux cours sur la viticulture, la durabilité et les nouvelles technologies appliquées au champ et au vignoble. En l’an 2000, il rejoignit la branche viticole de l'entreprise familiale jusqu'en 2006, où il devint Directeur de Bodegas Luan à Manchuela, avant de rejoindre Hacienda Monasterio en 2007.

Carlos de La Fuente débuta son expérience professionnelle auprès de Peter Sisseck à Hacienda Monasterio en 1991, où il travaille toujours aujourd’hui en tant que second œnologue. Il est titulaire d'une maîtrise en viticulture, œnologie et gestion d’exploitations viticoles et il a suivi toute une variété de cours axés à la fois sur la recherche dans le monde du vin et sur le travail dans les vignes, notamment sur les sols (INRA Mompellier 2000), toute sa carrière professionnelle est axée sur la Ribera de Duero, aux côtés de Peter Sisseck, en viticulture, en cave et en dégustation. Chrystelle Moran est une Bordelaise qui, après ses études en Économie et en Commerce international à l'Université de Lille III (France), s'installa en Espagne et débuta sa carrière professionnelle dans le secteur du vin. En 2009, elle rejoignit Bodegas Hacienda Monasterio en tant que responsable commerciale pour le marché national. En plus de ses fonctions chez Bodegas Hacienda Monasterio, en 2015, elle assuma le développement commercial de Bodegas Montecastro sur le marché national. Carlos Del Río est diplômé en Direction et Gestion d'entreprises du CUNEF. Pendant ses études, il fit des stages avec Hacienda Monasterio aux États-Unis et en Amérique latine. Après ses études, il déménagea au Chili, où il occupa le poste de Directeur des ventes chez Viña Koyle, puis il rentra du Chili en 2015 pour occuper le poste de Responsable commercial chez Bodegas Montecastro.

 

Philosophie de travail

Le cadre de plantation du vignoble de Montecastro est de 2,5 x 1 m, ce qui signifie une densité de plantation de 4 000 souches par hectare, une densité élevée qui leur permet d'obtenir un faible rendement par plante, ce qui augmente la qualité du raisin. Toute la superficie est cultivée sans irrigation et elle est située dans les municipalités de Olmos et de Castrillo de Duero. Le terrain est essentiellement un sol « léger » et rocailleux, avec également des parcelles dans des zones de creux ou de cavité avec un sol un peu plus « solide », et par conséquent tout le vignoble n’est pas travaillé de la même manière étant donné que la vigueur et le potentiel sont très différents. Le vignoble n'est pas enregistré en tant que vignoble écologique mais leurs pratiques de culture le sont. Le traitement des mauvaises herbes est réalisé exclusivement de manière mécanique, soit avec des tracteurs ou à la main par des ouvriers, et ils n'utilisent aucun herbicide ni produit chimique. En termes de santé des plantes, ils travaillent beaucoup avec l'équilibre naturel de la plante afin d’éviter un excès de vigueur qui pourrait entraîner une attaque fongique causée par une végétation excessive ou un affaiblissement de la plante qui la rendrait plus vulnérable aux attaques des ravageurs et aux champignons du bois principalement. A cet effet, les opérations en vert sont très importantes et surtout le traitement individuel de chaque parcelle et de chaque plante, en observant leurs besoins et en agissant en conséquence.

D'autre part, le processus d’élaboration débute par une vendange manuelle à cent pour cent, dans des caisses de 12 kg qui sont envoyées en cave le jour même. Ils cherchent à introduire le raisin froid et si la vendange a lieu par temps chaud, la température du raisin est baissée, il est sélectionné sur une table de tri et une certaine quantité est égrappée en fonction du type de raisin, car chez Montecastro, ils sont très intéressés par l'élaboration avec la rafle pour introduire le raisin entier dans les cuves sans pompe, afin d’éviter d’extraire des tanins de mauvaise qualité. Le raisin est refroidi et ils démarrent la fermentation lentement avec les levures indigènes et avec des remontages très légers pour préserver la qualité du tanin à des températures froides avec des macérations relativement longues, renforçant le fruit et créant de la complexité. La fermentation malolactique est naturelle et contrôlée avec 10% du vin en fûts et 90% en cuves de béton. Par la suite, il passe à des fûts bordelais neufs et semi-neufs, de chêne français (80%), américain (20%) et de l’Est (5%), laissant le vin sur ses lies pendant six mois. Le vin reste en fûts pendant 16 à 20 mois, en fonction de la récolte, puis 3 ou 4 mois supplémentaires dans des cuves en béton, où il est harmonisé avant d'être mis en bouteille. Pendant la période de vieillissement, ils effectuent de nombreux soutirages, cherchant ainsi à éviter de devoir le clarifier, en ayant un bon nettoyage naturel du vin. Pour la mise en bouteille, ils maintiennent un protocole strict de contrôle microbiologique du vin, afin qu’elle soit effectuée de manière respectueuse sans filtrations fortes ou sévères, en respectant le tanin et le fruit.

 

Les vins de Montecastro

Nous vous présentons ci-dessous la liste des vins élaborés par Montecastro :

Alconte est élaboré avec du raisin Tinto Fino provenant du vignoble le plus jeune ou de celui qui, pour des raisons climatologiques, n'atteint pas les caractéristiques de qualité requises pour Montecastro. Il vieillit pendant 12 à 14 mois en chêne français (75% environ) et américain (25% environ), dont un tiers est de fût neuf. Au nez, il possède un arôme de fruits rouges et noirs avec de légers balsamiques. En bouche, il offre une très bonne intensité fruitée, il est enveloppant et puissant à la fois, avec des tanins présents et riches.

Montecastro est élaboré presque exclusivement avec du Tinto Fino, bien que lors de certains millésimes, il puisse contenir de petits pourcentages de Cabernet Saivignon, et même du Merlot, et il vieillit pendant 18 à 20 mois en moyenne en fûts de chêne français (80%) et de chêne américain. Au nez, il se révèle expressif, complexe, avec une grande intensité de fruits rouges, des notes de sous-bois et une touche minérale. En bouche, il est ample en entrée, enveloppant, juteux, avec un fruit mûr mais qui lui apporte un côté charnu, un passage avec plus de structure mais élégant. Acidité très séduisante et un tanin très aimable et équilibré.

Montecastro « La Roca » est élaboré exclusivement lors de récoltes très spéciales. La récolte 2012 a été élaborée avec 90% de Tinto Fino, 6% de Merlot, 3% de Cabernet Sauvignon et 1% de Garnacha, et il a vieilli pendant 18 mois en fûts de chêne français d’Allier, 60% neufs et 40% de deux ans.