Vin de l'appellation D.O. Bullas

En dépit d'être une ancienne région de culture, Bullas est la plus jeune des appellations d'origine de la Communauté autonome de Murcie. Et bien que ses vins ont été liés depuis des décennies aux exportations d'urgence vers la France qui était infectée par le phylloxéra et aux réparations d’alcool, de couleur et de structure des vins faméliques d'autres régions, ils ont su rompre avec cette tradition à travers des efforts de modernisation de certains élaborateurs et viticulteurs qui ont fortement misé sur le raisin Monastrell et le vendanger à son point de maturité, à la recherche de moins de volume et d’alcool, et une meilleure qualité, de sorte que certains ont réussi à gagner du prestige et une reconnaissance nationale et internationale.

Filtrer par

Prix
Notation
Pays
Zone d’élaboration
Apellation
Cave
Vieillissement
Type de raisin
Élaboration
Format
Mariage
Année

Il y a 5 produits.

5 productos

La del Terreno Monastrell 2019

Espagne   D.O. Bullas (Murcia)

La del Terreno Monastrell 2019
Aperçu rapide
Vegan
Naturelle
6x
-5%
16,30 €
unité
Prix 17,20 €
TVA incl.
  • Nouveau

Lavia Plus + 2015

Un monastrell de haute altitude

Espagne   D.O. Bullas (Murcia)

Lavia Plus + 2015
Aperçu rapide
Écologique
6x
-5%
13,75 €
unité
Prix 14,50 €
TVA incl.
  • Nouveau
92
Peñin
93
Parker
91
Suckling

Ninja de las Uvas Blanco 2020

Espagne   D.O. Bullas (Murcia)

Ninja de las Uvas Blanco 2020
Aperçu rapide
Écologique
Vegan
Naturelle
6x
-5%
13,85 €
unité
Prix 14,60 €
TVA incl.
  • Nouveau

Lavia 2017

Puissance et somptuosité en équilibre

Espagne   D.O. Bullas (Murcia)

Lavia 2017
Aperçu rapide
Prix de base 11,50 € Prix 10,34 €
TVA incl.
  • -10,09%
  • -10%
90
Parker

Connu D.O. Bullas

Les premiers signes de présence humaine et d'agriculture dans les terres qui constituent aujourd’hui la commune de Bullas remontent à la période néolithique, il y a environ 5 000 ans. Des vestiges de cette époque ont été trouvés sur les sites de Cabezo del Oro, Reclín, El Castellar, La Fuente Mula et El Pasico Ucenda.
À l'époque romaine, il n'y avait pas de ville, mais de nombreuses « villae » ou domaines ruraux qui tiraient profit des nombreuses sources de la région pour développer une activité agricole et vinicole. Les vestiges de ces bâtiments ont été trouvés à Fuenblanquilla, Fuente Mula, El Romero, Fuente de la Carrasca, La Copa et La Loma, mais celui de Los Cantos s’est distingué, datant du Ier siècle après J.-C., et conservé jusqu'à l’époque des invasions barbares au début du Ve siècle.
La villa de Los Cantos a été le site de découvertes archéologiques importantes, telles que la sculpture du célèbre « Niño de las Uvas », symbole important local qui représente un petit génie de l’automne.

Quelques maisons de campagne et la vieille ville, qui conserve encore des petites caves familiales dans leur sous-sol, sont témoins de la tradition du vin de Bullas.
Et un acte capitulaire datant du mois d’octobre 1849 contenant des données qui nous rapprochent de la culture de la vigne et du système d’élaboration du vin, tout un mode de vie à l’époque.

À Bullas, la vendange se faisait tard, jamais avant les Fiestas de Octubre. En ou pendant des années, la mairie avait publié des arrêtés qui interdisaient la vendange précoce, ce qui donnait une vendange des raisins très mûrs et avec un degré élevé de sucres, obtenant ainsi des vins avec beaucoup d'alcool.

L’élaboration se réalisait dans des caves privées, en propriété ou louées aux propriétaires qui ne les utilisaient pas, ou partiellement. Comme la quantité de vin élaborée était grande, les excédents étaient exportés vers d'autres villes de la région, en particulier à Lorca et à Totana, et même vers d'autres provinces voisines.
La véritable expansion du vignoble eut lieu au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, en raison de la nécessité de vins colorés et alcoolisés dans toute l'Europe à cause de la propagation du phylloxéra.

À la moitié du XXe siècle, Bullas joue un rôle important dans le marché du vin en vrac, et il a fallu attendre jusqu’aux années 80, quand quelques caves ont commencé à investir dans la technologie et à élaborer craintivement des vins de qualité, ce qui représente la première étape pour acquérir l'appellation d'origine.
En 1988, le Centro Gestor Vinos de la Tierra de Bullas est créé, résultat d'un accord inter-sectoriel dans le secteur viti-vinicole de la région qui comprend la zone d'influence du vin de Bullas. Depuis lors, et après un travail intense vers un accord inter-sectoriel, l'appellation d'origine est adoptée de façon officielle et définitive, qui a été définitivement établie en 1994, étant l’appellation la plus jeune de la Communauté autonome de Murcie, même s’il s’agit d’une ancienne zone de culture.
Cette concession avait encouragé les viticulteurs à miser sur l'amélioration continue de la qualité de leurs vins, et avaient donc commencé à replanter le vignoble avec des variétés locales et étrangères, tout comme à utiliser des techniques de vinification modernes, y compris le contrôle de la température et la fermentation dans des cuves en acier inoxydable.

La DO Bullas est située au sud-est de l'Espagne, au nord-ouest de la région de Murcie, entre les communes de Cehegín et Mula, et elle contrôle 2 300 hectares de vignobles travaillés par environ 700 viticulteurs et 11 caves d’élaboration.

Le climat, le sol et les variétés

La DO Bullas est située entre la Méditerranée et les montagnes de l'intérieur de l'Andalousie, ce qui donne des étés très chauds, même si le climat est généralement plus froid que dans d’autres appellations de Murcie, avec des vents glacés qui viennent soudain des montagnes. Les vents forts et les gelées se produisent sporadiquement entre les mois d’octobre et avril, et la température moyenne est de 15,6 °C. Des pluies torrentielles et les tempêtes, principalement en septembre et en octobre, ont lieu périodiquement.

Le terrain est accidenté avec une altitude croissante du sud au nord. Cette topographie ne crée pas de larges vallées, mais de petites vallées avec leurs propres microclimats. Les sols sur les versants sont bruns et il si durs qu’ils doivent être creusés mécaniquement avant de planter les vignes. La composition des sols est brun-calcaire avec des croûtes calcaires, faible en matière organique, un bon drainage et un haut niveau de calcaire, et des sols alluviaux avec des caractéristiques pédoclimatiques très variables.

Il y a trois sous-zones : la Sous-zone de l’Ouest et du Nord-Ouest, qui comprend les communes de Bullas et Cehegín, une partie des territoires municipaux de Caravaca, Moratalla et les hameaux de la zone élevée de Lorca. Ici, plus de 50 % du vignoble est cultivé, entre 500 et 810 mètres d’altitude ; c’est la région par excellence de la DO Bullas.
La Sous-zone centrale, qui comprend les territoires municipaux de Mula, Bullas et Cehegín, où les vignobles sont situés entre 500 et 600 mètres d’altitude, et représentent 40 % de l’appellation.
La Sous-zone Nord-Nord-Est, où les vignobles ne représentent que 8 % de la surface de culture et sont compris dans les territoires municipaux de Calasparra, Ricote, Bullas et Mula, à une altitude entre 400 et 500 mètres.

En ce qui concerne les variétés de raisins rouges, le Monastrell, le Tempranillo, le Cabernet Sauvignon, le Syrah, le Merlot, le Garnacha Tinta, le Garnacha Tintorera et le Petit Verdot sont les variétés recommandées et autorisées, et pour les variétés de raisins blancs, le Macabeo, l’Airen, le Chardonnay, le Malvasía, le Moscatel de Alejandría, le Moscatel à petit grain et le Sauvignon Blanc.
Toutefois, il convient de signaler que 80 % du vignoble est cultivé avec la variété rouge Monastrell, et le Macabeo est la principale parmi les variétés blanches. Le raisin Monastrell est une variété rouge d'origine espagnole, dont le fief se trouve sur la Méditerranée, de préférence dans la région levantine. Ce raisin de bourgeon tardif, de grappes compactes et de petites baies, rondes et douces apparaît déjà documenté au XVe siècle, mais on pense aussi que sa culture remonte à des générations bien antérieures à cette date. Le raisin est également connu sous les noms de Mataró (peut-être parce que les vins étaient expédiés depuis le port de la ville de Mataró quand cette variété était cultivée dans la région du Maresme catalan), Matrassa et Mourvèdre (le nom vient du toponyme wisigothique de la ville de Sagonte à Valence).
En France, cette variété est cultivée sous le nom de Mourvèdre dans les régions Côtes-du-Rhône, Provence, où elle donne lieu au célèbre vin rosé Bandol, et Languedoc-Roussillon. En outre, il est reconnu en Californie et en Australie sous le nom de Mataró, tandis qu’il est connu sous le nom de Matrassa en Azerbaïdjan.
En Espagne, le raisin est largement cultivé dans le Levant et c’est une variété dominante dans les DO Almansa, Valencia, Jumilla, Yecla, Bullas et Alicante, bien qu’elle est présente dans d'autres régions telles qu’Utiel-Requena, Tarragone, Terra Alta, Conca de Barbera, et même dans le Penedés, dont certains cavas rosés sont élaborés avec.

Très récemment, il était impossible de faire référence aux vins de Monastrell sans trouver plus de critiques que d’éloges. En effet, il est difficile de croire qu'une variété de raisin maintenant si noble et revendiquée par les élaborateurs du Levant avait une réputation si mauvaise et un avenir triste et sombre. D’ailleurs, le Monastrell a toujours été un raisin aussi rentable que sous-estimé.
Le raisin Monastrell se caractérise pour donner des vins forts, charnus, tanniques, et d’une couleur intense. Il est indéniable que ces qualités ont servi à que leurs vins se rendent depuis des décennies dans d'autres régions d'Espagne et d'autres pays comme la France, pour aromatiser d’autres vins maigres, pâles et fragiles il n’y a pas longtemps. Heureusement, cette image sombre est en train de changer et aujourd'hui : de nombreux cavistes savent que le Monastrell est une variété aussi noble que toute autre.

Vins et caves de la DO Bullas

Bodega Monastrell se trouve dans la Valle del Aceniche, entre les communes de Cehegín et Bullas, à plus de 850 m d'altitude. Le domaine, entièrement détenu par la famille, a une surface cultivée de 20 hectares à côté de la cave, et elle est née comme un projet personnel du mariage entre Alfonso et Mavi, habitants de Bullas et héritiers d’une longue tradition familiale agricole. Ils cultivent les vignobles certifiés bio et 100 % de leurs vins sont des vins rouges crianza élevés en fûts de chêne à grains fins d’Allier neufs et chêne hongrois.

Bodega Tercia de Ulea, située à Moratalla : ses origines remontent au XIIIe siècle. Actuellement, elle dispose de 45 hectares de vignobles en propriété dans les domaines d’Ulea, Los Charcos, El Portugués et La Alberquilla, tous situés dans la commune de Moratalla à Murcie. La cave élabore 4 vins rouges avec la DO ; le Rambla de Ulea Cosecha, le Viña Botial Crianza, 100 % Monastrell élevé pendant 4 mois en fûts de chêne français 80 % et américain de 500 litres ; le Tercia de Ulea Crianza, 70 % de Monastrell et 30 % de Tempranillo, un vin typiquement méditerranéen, avec une grande personnalité, un style moderne et une splendide expression, avec un fruité très mûr, presque compoté, accompagné de notes épicées comme le poivre et les clous de girofle de l’élevage. La cave élabore également 2 vins rosés ; le Rebeldía avec 80 % de Monastrell et 20 % de Syrah ; et le Adivinad, un vin demi-doux élaboré avec 70 % de Monastrell, 15 % de Syrah et 15 % de Tempranillo.

Bodegas Contreras a été fondée au début du XXe siècle par Juan Contreras Corbalán à Avilés, un hameau de Lorca dans la province de Murcie, mais ce n’est qu’en 2007 quand, avec la vieille cave, il construisit une nouvelle cave avec la dernière technologie. Ses vignobles sont situés dans le microclimat des terrains élevés de Lorca, avec de vieilles vignes de Monastrell et de Syrah. La cave élabore trois lignes différentes de vins basés sur le Syrah et le Monastrell, le Zhiro, le Sortius et l’Uvio, tous avec un élevage. La nouvelle gamme est celle élaborée à partir de Zhiro, un vin rouge demi-doux qui se boit froid, fait à partir d'un coupage de Monastrell et de Syrah, avec une légère touche carbonique. La gamme Sortius définit les vins monovariétaux où prédominent le goût fruité et les arômes fruités et floraux caractéristiques : le Sortius Monastrell, de 3 à 4 mois en fûts ; et le Sortius Syrah. La gamme Uvio est la plus emblématique, en particulier l’Uvio C, où C symbolise crianza, des vins complexes, sophistiqués qui passent de longues périodes en fûts où les fruits rouges, le grillé, le fumé et les épices se combinent pour lui donner l’expression maximale.

Situation de D.O. Bullas