Vin de la cave Quinta de Muradella

Vinification minimaliste et de détail

Quinta da Muradella, à Verín, au sein de la DO Monterrei, est incarnée par une personne en particulier, José Luis Mateo, un authentique vigneron par vocation et un producteur d'une extrême finesse et authenticité qui, en moins d'un quart de siècle, a réussi à placer sa petite propriété viticole de la vallée du Támega à la tête des meilleures propriétés d'inspiration bourguignonne, et dont les vins rouges et les vins blancs côtoient les plus grands.

Filtrer par

Prix
Notation
Pays
Zone d’élaboration
Apellation
Cave
Vieillissement
Type de raisin
Élaboration
Format
Mariage
Année

Il y a 7 produits.

7 productos

Quinta da Muradella Fisterra 2012

Frais et complexe

Espagne   D.O. Monterrei (Galice)

Quinta da Muradella...
Aperçu rapide
6x
-4%
47,95 €
unité
Prix 49,95 €
TVA incl.
  • Nouveau
94
Parker
94
Suckling

Candea Tinto 2019

Espagne   D.O. Monterrei (Galice)

Candea Tinto 2019
Aperçu rapide
6x
-5%
10,60 €
unité
Prix 11,20 €
TVA incl.

Candea Blanco 2019

Un assemblage léger et ferme de variétés indigènes

Espagne   D.O. Monterrei (Galice)

Candea Blanco 2019
Aperçu rapide
6x
-5%
10,40 €
unité
Prix 10,95 €
TVA incl.
  • Nouveau

Alanda Tinto 2016

Espagne   D.O. Monterrei (Galice)

Alanda Tinto 2016
Aperçu rapide
Écologique
Biodynamique
Prix 18,90 €
TVA incl.
92
Decántalo
93
Parker

Connu Quinta da Muradella

L'histoire de ce projet remonte à 1991, avec les deux vignobles que possédait le père de José Luis, Alfonso, maçon de profession mais fermier dans l'âme, qui cultivait ses vignes pour élaborer du vin destiné à sa propre consommation et par la suite, pour le bar familial A Canteira. Pendant ce temps, José Luis partit à Madrid pour faire des études de sciences de l'information mais il se rendit compte que ce n'était pas son truc. Ses parents, d’origine modeste, avaient dû se sacrifier pour que leur fils puisse faire des études et l’obligèrent par conséquent à les terminer. Et c’est ce qu’il fit, mais par la suite, ses aspirations l’emportèrent face aux désirs de ses parents, qui souhaitaient qu’il se forge un avenir loin de la vie dans les champs.

À son retour, il continua à élaborer du vin pour le vendre dans le bar familial et, peu à peu, il commença à acheter des raisins et à produire des vins expérimentaux et en vrac, jusqu’à ce qu’il lance Alanda Tinto en l’an 2000, son premier vin étiqueté. Les premiers vins étaient plus matures, avec plus de structure, du bois neuf et des mono-cépages de Mencía. Cependant, au fil des ans, il apprit à extraire des vins avec des notes plus fraîches, des vins mixtes, qui reflètent l'équilibre du vignoble. Et c'est cette recherche constante de vins élégants, durables et équilibrés, reflétant les différentes parcelles, orientations et identités de la région, que José Luis fait passer avant toute considération commerciale.

 

Histoire de l’exploitation viticole

L’exploitation viticole Quinta da Muradella fut créée en 1993 à Verín, dans la région de Monterrei. Elle est située sur un domaine familial et ses premières propriétés se trouvaient à Pazos, car son père y possédait des terrains, et à Tamaguelos, parce que ce fut là qu'ils trouvèrent une terre de dimensions appropriées pour cultiver la vigne de manière plus professionnelle.

Quinta da Muradella est une exploitation viticole basique et rudimentaire. Elle est modeste tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, sans grands espaces, avec une architecture simple et construite en plusieurs phases, au fur et à mesure que les affaires le permettaient. Leur philosophie actuelle d’élaboration et de recherche, et le fait de rechercher une différenciation dans chaque « terroir » et cépage de raisin, nécessitent des fermentations multiples et il est dès lors possible, dans un avenir pas trop lointain, que différents bâtiments viennent agrandir la cave pour faciliter le travail. Les équipements destinés à la vinification sont également rudimentaires, mais sans pour autant négliger les progrès techniques, et la cave est équipée de tout le nécessaire pour l'élaboration du vin, basée sur la simplicité des méthodes traditionnelles de production et d'élaboration familiales.

L’exploitation viticole possède 14 hectares, mais également des propriétés louées ou empruntées, et elle achète également des raisins auprès d'autres viticulteurs. Au total, elle gère et contrôle 24 hectares répartis sur 36 parcelles. Leurs propriétés sont comme un musée à ciel ouvert, avec une grande diversité de cépages autochtones tels que les cépages de rouges Bastardo, Caiño Longo, Caiño Redondo, Sousón, Brancellao, Zamarrica, Tinto Serodio, Verdello Tinto, Garnacha Tintorera et bien sûr le Mencía. Quant aux cépages de blancs, prédominent le Dona Branca, le Monstruosa - qui doit peut-être son nom à la taille de ses raisins -, le Treixadura, le Torrontés, le Godello et d'autres encore non identifiés et appelés Caiños en raison de leur acidité marquée. Certaines de leurs 24 parcelles couronnent la partie supérieure de la région, une zone escarpée abandonnée par les agriculteurs il y a 30 ou 40 ans, à la recherche de rendements plus élevés et de conditions de travail plus faciles dans la vallée. Il convient de souligner que, en l’an 2000, José Luis entra en contact avec Raúl Pérez, le créateur de vins authentiques le plus médiatique de notre pays, et ensemble ils commencèrent à concevoir les différents vins de l’exploitation viticole.

 

Philosophie d’élaboration

Ils élaborent de manière écologique une vingtaine de vins de production très limitée, avec le minimum d'intervention humaine, avec des raisins foulés comme autrefois, sans levures ajoutées, sans fûts neufs et sans filtrations, uniquement avec des raisins cultivés avec soin et connectés à la nature, et ils obtiennent ainsi des vins surprenants par leur finesse, leur plénitude, leur complexité et leur longévité. Les plus de 14 hectares de vignoble qui leur appartiennent sont tous certifiés écologiques depuis 2005, tout comme la cave, qui a reçu la certification en 2010. Toutes les nouvelles plantations ont été effectuées avec du matériel issu d'une sélection massale des vignobles les plus anciens, et la totalité du vignoble est cultivé en suivant à la lettre les principes de l'agriculture biologique et biodynamique.

Dans une région où, après le phylloxéra, beaucoup de greffes de Garnacha Tintorera (Alicante Bouschet) et de Mencía ont été replantées, José Luis rechercha la diversité génétique et c’est pourquoi il travaille avec une multitude de cépages, certains qu’il a plantés lui-même avec des sélections massales, comme le bastardo (merenzao), le mencía, le garnacha tintorera, le caíño tinto, l’albarello (brancellao), l’arauxa (tempranillo), le sousón, le zamarrica et d’autres encore qui sont en phase de récupération. Il effectue également des tests de clonage, en déplaçant des plantes d’une région à l’autre de ses vignobles, situés entre 300 et 800 mètres d’altitude et où on trouve des sols pour tous les goûts : argileux, avec du gravier, du schiste, du quartz et du granite.

Chez Quinta da Muradella, les parcelles sont vinifiées séparément, les fermentations, les délais et les modes de vieillissement sont adaptés aux caractéristiques du millésime afin d’élaborer des vins frais, ce qui n'est pas facile dans une région avec le climat de Monterrei. Pour la fermentation, ils utilisent du bois ou de l'acier inoxydable, en fonction de chaque millésime. Il n'y a pas de règles fixes concernant le temps ou le type de vieillissement, mais les caractéristiques de chaque millésime sont étudiées de près et les décisions sont prises en se fondant sur l’intuition, afin de refléter les caractéristiques particulières de ce terroir unique.

 

Les vins de Quinta da Muradella

L’exploitation viticole élabore une vingtaine de vins, tant en mono-cépages qu’en assemblages. Parmi ceux-ci, il convient de souligner la gamme Alanda, qui fut la première marque de l’exploitation viticole, ainsi que les Caldea, Gorvia et Muradella, entre autres, élaborés de manière spéciale. Nous vous présentons ci-dessous la liste complète des vins de Quinta da Muradella :

Alanda Blanco est élaboré avec un coupage de Treixadura, de Doña Blanca, de Godello et de Mostruosa. Au nez, il possède une intensité moyenne, il est très élégant, avec des nuances de fleurs, d'agrumes et de fruits, accompagnées de notes de pâtisseries. En bouche, il est soyeux et les touches d'agrumes reviennent avec certains arômes crémeux, frais, avec une finale longue et un arrière-goût herbacé.

Alanda Tinto est un coupage de Mencía, avec une quantité importante de Bastardo et de Tinto Fino, et il vieillit pendant 12 mois en fûts usagés de chêne français. Il possède une bonne intensité aromatique, avec des fruits rouges mûrs au premier plan. Une fois ouvert, les minéraux et les toastages apparaissent, accompagnés de vanille, de cacao et d'un arôme marqué de réglisse, avec de légères touches végétales à la fin. Au palais, il est frais et savoureux, avec un passage en bouche doux, onctueux, et une bonne intensité. Les épices et les fruits sont bien équilibrés. Tanins gourmands. Une bonne finale avec beaucoup de persistance et un arrière-goût fruité et floral. Élégant, très subtil, frais.

Candea Blancoest élaboré avec du Treixadura et du Doña Blanca issus de vignes cultivées sur des sols de schiste, de granite et d'argile, et plantées entre 360 ​​et 700 mètres d’altitude, avec fermentation et vieillissement de 9 mois sur lies en foudres de 1 500 litres. Arôme d'intensité moyenne, fleur de camomille, origan frais, amande crue. En bouche, il est intense, très salin, charnu, avec une acidité vive.

Candea Tinto est élaboré avec du Bastardo, du Mencía et du Garnacha Tintorera, et il vieillit pendant 13 mois dans des fûts neufs de chêne français, suivis de 6 mois en bouteille. Fruits rouges, goût de terroir, balsamique, subtil. En bouche, il est chaleureux, fruité, avec une touche de bois, savoureux et frais.

Gorvia Blanco est un mono-cépage de Dona Branca avec 8 mois de vieillissement en fûts de chêne français. Complexe au nez, fruits mûrs, miel, pêche, fruits secs, vanille, beurre, notes d'herbes des champs et de pâtisseries. En bouche, il est doux, soyeux et velouté, avec une longue persistance.

Gorvia Tinto est élaboré avec du Mencía, du Bastardo et du Caíño Tinto, avec une fermentation de 3 mois dans des cuves ouvertes en bois, un passage de cinq mois en cuves d’acier inoxydable, 14 mois en fûts de chêne français et 9 mois supplémentaires en acier inoxydable. Arôme minéral, goût de terroir, balsamique, herbes de montagne, expression fruitée. En bouche, il est savoureux, fruité, frais, long, avec une bonne acidité.

Muradella Blanco est un mono-cépage de Treixadura, avec un vieillissement de 8 mois en fûts usagés de chêne français. Arômes de fleurs blanches, fleur d'oranger, pâtisserie, confiture, notes florales, notes balsamiques. En bouche, il est élégant, fin, équilibré, persistant, fruits secs, avec une finale de notes toastées.

Muradella Tinto est un mélange de Mencía, de Bastardo, de Mouratón et de Garnacha Tintorera, vieilli pendant 8 mois dans des fûts de 500 litres en chêne français. Arômes de fruits rouges avec des touches florales, balsamiques, épicées et minérales. En bouche, il est savoureux, élégant, frais, fruité, long, avec une très bonne acidité.

Quinta da Muradella « Crianza Oxidativa » est un mono-cépage de Doña Blanca élaboré selon la méthode pratiquée à Jerez, en remplissant les 3/4 de la cuve où il a développé une couche de levure, un léger voile de fleur, après avoir été oxygéné et aéré pour éliminer l’aspect fruité, avec un total de 5 mois en fûts usagés de chêne français de 500 litres et le reste en foudre de 1 500 litres sous voile de fleur. Intensité élevée au nez, balsamique, floral, notes d’agrumes et de craie, complexe, intense. En bouche, il est gras, avec une bonne acidité, savoureux, avec des notes salines et une pointe amère et gourmande, balsamique et persistant.

Quinta de Muradella « Barrante » est un vin rouge mono-cépage de Mencía issu d'un vignoble planté à 700 mètres d'altitude, fermenté avec ses levures dans des cuves en acier inoxydable et vieilli pendant 16 mois en fûts usagés de chêne français. Au nez, il révèle beaucoup de fruits rouges qui se mêlent aux arômes issus du vieillissement, aux touches épicées et balsamiques. En bouche, il a de la force mais également une acidité importante, avec beaucoup de charge fruitée et un tanin poli.

Quinta da Muradella « Garnacha Tintorera » est un vin rouge mono-cépage qui a effectué la fermentation alcoolique et malolactique avec la rafle dans des cuves ouvertes en bois et qui a vieilli pendant 13 mois en fûts de chêne français. Le vin est mis en bouteille sans collage ni filtration. Il offre une immense complexité aromatique, avec des mûres, des myrtilles, du silex, de la fumée de feu de camp et des épices fines. En bouche, il est soyeux et plein d'expression fruitée, avec une finale très longue et agréable.