Vin mousseux

Achetez du cava et du champagne dans le catalogue de vins le plus complet

Le vin mousseux est tout vin contenant du dioxyde de carbone dissous, qu'il soit induit par une seconde fermentation en bouteille, comme dans le cas du cava, du crémant ou du champagne; par une seconde fermentation réalisée dans une deuxième cuve, comme pour le prosecco; ou encore par une fermentation réalisée en partie dans une cuve et en partie en bouteille comme pour les vins produits selon la méthode ancestrale. Les vins mousseux les plus connus au monde sont les champagnes, les vins mousseux élaborés dans la région française de Champagne. Cependant, des vins mousseux de haute qualité sont également produits aujourd'hui dans de nombreuses autres régions. En Espagne, par exemple, ces régions les plus connues sont celles couvertes par l'Appellation d'Origine Cava, une appellation qui protège, non pas tant une zone de production, mais plutôt une méthode de production.

Filtrer par

Prix
Tipo de espumoso
Notation
Pays
Zone d’élaboration
Apellation
Cave
Type de raisin
Élaboration
Format
Mariage
Année

Il y a 1 produit.

1 producto

Filtres actifs

Un bref historique du vin mousseux

L'origine du vin mousseux remonte au XVIIème siècle, lorsqu'en Champagne, dans le nord de la France, ils ont commencé à mettre le vin en bouteille peu de temps avant la fin de la fermentation afin de conserver des arômes plus frais et plus propres. Cependant, cette mise en bouteille prématurée a permis de poursuivre la fermentation en bouteille et une partie du gaz carbonique issu de la fermentation est resté dans le vin. De nombreux producteurs l’ont ainsi surnommé « le vin du diable » ou le « saute-bouchon », car ils perdaient de nombreuses bouteilles en raison de la pression exercée par le gaz. Ce n'est que quelques années plus tard que le célèbre moine Dom Pérignon a trouvé diverses solutions pour contrôler cette pression : boucher le vin avec un bouchon conique et le tenir avec un clip en métal, choisir un verre plus épais pour la bouteille afin qu'elle n'explose pas avec la pression du gaz... À l’heure actuelle, des vins mousseux ancestraux sont produits en récupérant cette technique de production.

Le vin mousseux est synonyme de célébrations depuis de nombreuses années maintenant. Il est coutume de casser une bouteille de champagne dans la coque d'un navire lorsqu'il se lance en mer depuis le chantier naval. Dans de nombreux sports, en particulier les sports moteurs, les champions ou les membres du podium ont l'habitude de prendre une douche de vin mousseux, tout comme le public ou leur équipe. Cependant, avant d'ouvrir une bouteille de vin mousseux, il n'est pas conseillé de la secouer ou de la déboucher en cherchant à bien faire sauter le bouchon, car cela entraînerait la perte d'une grande partie du vin ou du dioxyde de carbone. Il est préférable de le déboucher en faisant tourner petit à petit le bouchon afin de libérer le mois de gaz possible.

Les différents types de classification de vins mousseux

D'une manière générale, le vin mousseux peut être classé selon le mode d'élaboration utilisé :

Elaboré selon la méthode champenoise ou traditionnelle : la méthode qui permet d'obtenir la plus haute qualité. Elle consiste à effectuer une première fermentation en cuve et une seconde en bouteille. Elle permet d'obtenir une petite bulle intégrée. Plus le vin vieillit en entreillage (sur les sédiments de la seconde fermentation), plus la mousse est crémeuse et plus la bulle sera intégrée.

En récupérant la méthode ancestrale : aujourd'hui, certains producteurs ont voulu renouer avec l'ancienne méthode d'élaboration des vins mousseux. Suivant cette méthode, la fermentation débute dans une cuve et se poursuit ensuite dans la bouteille afin de conserver une partie du dioxyde de carbone généré.

Selon la méthode Charmat ou Granvas : elle implique également une double fermentation, mais cette seconde fermentation a lieu dans une cuve. Avec cette méthode, la bulle n'est pas aussi intégrée.

Et la gazéification : ajout artificiel de dioxyde de carbone comme cela se fait également dans de nombreuses boissons gazeuses. Avec cette méthode, les bulles sont plus épaisses et moins intégrées que dans les techniques précédentes.

Les vins mousseux peuvent également être classés en fonction du sucre résiduel qu'ils contiennent : sec, brut, demi-sec, demi-doux ou doux.

Accord du vin mousseux

Les vins mousseux en général doivent être dégustés bien frais, à environ 5-8 ºC. Il est également conseillé que le verre ne soit pas très ouvert pour éviter que les arômes et les bulles ne se perdent trop rapidement et que le vin ne se réchauffe trop facilement.

Si les vins mousseux sont dorénavant synonymes de célébrations, c'est en raison des pratiques marketing qui ont été menées à cet égard. Cependant, ce sont des vins qui par leur nature se marient à merveille avec de nombreux plats. En les réservant uniquement à des occasions spéciales, nous perdons une partie de leur potentiel. Par exemple, comme ils peuvent contenir différents niveaux de sucre résiduel, ils peuvent être servis à tout moment d'un bon repas, de l'apéritif au dessert. Les vins secs ou contenant moins de sucres résiduels peuvent accompagner parfaitement une entrée ou un plat, que ce soit des pâtes, du riz, du poisson ou des fruits de mer. Sa bonne acidité et ses bulles nettoient parfaitement le palais et ses arômes ne masquent pas les saveurs du plat. En revanche, il est recommandé de réserver les vins plus doux pour les desserts.

Et vous, dégustez-vous des vins mousseux uniquement pour célébrer des occasions spéciales ou également pour accompagner de nombreux plats ?