Vin de la cave Numanthia

Numanthia est l'une des exploitations viticoles les plus emblématiques de la DO Toro. Le nom de Numanthia rend hommage à la ville de Numancia, symbole de force et de ténacité, qui résista, il y a 2000 ans et pendant plus de 100 ans, au siège des légions romaines. Avec ce nom, ils souhaitaient faire un parallélisme entre cette résistance et leurs vignes centenaires qui résistèrent à l’épidémie de phylloxéra qui frappa toute l'Europe à la fin du XIXe siècle, et desquelles est issu leur vin haut de gamme Termanthia, le premier vin de Toro à obtenir la note de 100 points de Parker.

Filtrer par

Prix
Notation
Pays
Zone d’élaboration
Apellation
Cave
Vieillissement
Type de raisin
Élaboration
Format
Mariage
Année

Il y a 3 produits.

3 productos

Filtres actifs

Termes 2017

Espagne   D.O. Toro (Castilla y León)

Termes 2017
Aperçu rapide
6x
-5%
20,66 €
unité
Prix 21,76 €
TVA incl.
90
Peñín
94
Suckling

Numanthia 2016

Concentration de fruits et excellente structure

Espagne   D.O. Toro (Castilla y León)

Numanthia 2016
Aperçu rapide
6x
-5%
40,45 €
unité
Prix 42,58 €
TVA incl.
94
Peñín
93
Parker
90
Winespectator
95
Suckling

Termanthia 2013

Espagne   D.O. Toro (Castilla y León)

Termanthia 2013
Aperçu rapide
6x
-5%
231,76 €
unité
Prix 244,01 €
TVA incl.
96
Peñín
93
Parker
91
Winespectator
94
Suckling

Connu Numanthia

L'origine de ce projet remonte à la fin des années 90, avec l'intérêt suscité par ces terres et leurs vieilles vignes auprès des frères Eguren, possédant une longue tradition dans la culture et l’élaboration de vins sur des pagos uniques de La Rioja, tels que Sierra Cantabria, Señorío de San Vicente, Viñedos de Páganos, Dominio de Eguren et, actuellement, à Teso la Monja, également dans la région de Toro. En 2008, après que leur vin Termanthia ait obtenu le score maximum de 100 points, décerné par le prestigieux critique Robert Parker, l’exploitation viticole, ses vignobles et ses marques furent achetés par le groupe de luxe français Louis Vuitton Moët Hennessy (LVMH). Avec cette acquisition, le groupe LVMC incorpora dans son portefeuille de marques très exclusives trois vins de Toro, venus rejoindre d'autres vins de classe mondiale dont cette multinationale était déjà propriétaire, et qui comprennent entre autres des vins légendaires comme le Château d'Yquem, le Sauternes le plus recherché, Château Cheval Blanc, ainsi que des champagnes uniques comme le Krug, le Dom Pérignon, la Veuve Clicquot, Mercier, Ruinart ou le très populaire Moët & Chandon. La société fut créée en 1987 suite à la fusion de deux grandes entreprises, la maison de couture Louis Vuitton et Moët Hennessy, créée en 1971 après la fusion entre le producteur de champagne Moët & Chandon et la maison productrice de cognac Hennessy.

Cependant, la vente de Numanthia ne marqua pas le départ de la famille Eguren de Toro, et la récolte de 2007 fut vinifiée dans une nouvelle cave qui opère sous le nom commercial de Dominio de Eguren, dont les dirigeants sont en plein processus d'achat de vignobles avec lesquels doter leurs vins du profil généralement retrouvé dans les vins élaborés par les Eguren.

 

Histoire de l’exploitation viticole

L’exploitation viticole est située dans le village de Valdefinjas, à quelques kilomètres de la ville de Toro, et dispose de 49 hectares de vignes non greffées, dans les municipalités de Valdefinjas et de Toro, dont près de la moitié sont plantés de vignes âgées entre 70 et 100 ans, en plus d’une petite propriété de 4,8 hectares à Argujillo, avec des vignes plantées entre 1870 et 1890, et dont est issu l’exceptionnel vin Termanthia. L’exploitation viticole a également identifié et cultive cinq clones distincts de Tinta de Toro, une variété de la famille du Tempranillo, qui se présente en grappes épaisses mais avec de petits raisins, de couleur intense et de tanins très puissants, qui a pour habitat les conditions extrêmes d'un climat très sec et d’un sol composé de sable et de roche qui dépasse parfois les quatre mètres de profondeur sur un sous-sol argileux.

Depuis 2015, Lucas Löwi est directeur de Bodega Numanthia, un Argentin originaire de Mendoza et passionné par le vin, qui a traversé l'Atlantique pour prendre en charge l’exploitation viticole de Toro du groupe LVMH, après une carrière liée aux vins argentins appartenant au conglomérat de luxe. Lucas est titulaire d’une licence en Administration et en Gestion des Affaires de l'Université nationale de Cuyo et d'un MBA de l'IAE Business School de Buenos Aires, il a travaillé dans le secteur des ventes et de l'exportation chez Coca-Cola et Bodegas Santa Ana, avant de rejoindre Moët Hennessy Estates & Wines, où il fut responsable de l'exportation de Bodegas Chandon Argentine et directeur senior de développement commercial pour l'Amérique latine. La passion de Lucas Löwi pour le monde du vin lui vient de ses racines familiales dans la région de Mendoza, en Argentine, au pied des Andes. D'autre part, Manuel Louzada est responsable de la cave. C’est un œnologue passionné, d'origine portugaise, avec une vaste expérience dans l’élaboration de vins et de vins mousseux en Argentine avec Bodegas Chandon, Terrazas de los Andes et Cheval des Andes, qui releva le défi de ce domaine viticole dès le moment de son acquisition par Estates & Wines, la division des vins de LVMH.  

 

Philosophie de travail

Avec une élaboration méticuleuse et persévérante, définie par de petits détails, l’exploitation viticole a prouvé qu’un grand potentiel d'élégance et de raffinement pouvait être extrait de vins forts à l’origine. Dans le cas de Toro, il y a deux facteurs qui vont de pair. Le premier facteur est le fait de se trouver dans une région très chaude, où les températures atteignent 42 degrés en été ; mais c’est une des caractéristique de la région qu’ils connaissent très bien, tout comme les caractéristiques du sol, sablonneux. L'autre facteur est la taille. Pour Numanthia, la taille en gobelet est très importante pour maintenir l'acidité. Leurs souches mesurent entre 30 et 40 cm de haut et la taille apporte de l’équilibre dans le vignoble et elle doit être effectuée avec beaucoup de soin. La partie supérieure de la souche a une sorte de couronne, et ils veillent à ce que les grappes ne restent pas au milieu, mais qu’elles poussent en étant protégées. D'autre part, les terres de Toro, avec plus de 60 % de sable et une acidité élevée, empêchent que la phylloxéra ne se développe. Cependant, ce fléau représenta un filtre dans l'évolution génétique des souches de Tempranillo qui émergèrent il y a quelques milliers d'années et qui évoluèrent pour s’adapter aux différentes régions. À Toro, ces souches s’adaptèrent sous la forme du cépage Tinta de Toro. Et bien que l’épidémie de phylloxéra dévasta toutes les souches, les gens en sauvèrent les meilleures, laissant de côté celles qui produisaient moins de raisins ou qui ne fleurissaient pas correctement tous les ans. La diversité génétique fut dès lors perdue et, actuellement, tous les cépages de Tempranillo plantés proviennent de deux clones. Le cépage de Tinta de Toro provient d'une lignée génétique non filtrée, de sorte que son adaptation génétique est toujours intacte. L'un des principaux facteurs de travail est avec ses raisins pour faire Numanthia et élaborer chaque terroir avec le matériel génétique. L’exploitation viticole a identifié et décrit jusqu’à cinq matériels génétiques différents. L'idée fut de transformer le Tinta de Toro pour donner un nouveau type de vin. Tout le travail qu'ils effectuent en viticulture sur la sélection de vieilles vignes, y compris celles de plus de cent ans qui subirent la phylloxéra, va dans ce sens. Les vignobles ont une superficie moyenne comprise entre 0,6 et 0,7 hectares, ce qui représente entre 600 à 800 souches par parcelle, entourées de montagnes. Il est fréquent de voir des souris et même des serpents hiberner au sein de certaines souches. Ils bénéficient en outre du sable du sol, de la chaleur, du peu de précipitations et de la résistance du raisin en lui-même, qui possède une peau très dure pour résister à la sécheresse, ce qui leur permet de réaliser une culture écologique. Ce fut le but dès le départ et c’est la raison pour laquelle seul le soufre est utilisé pour tout traitement.

 

 

Les vins de Bodegas Numanthia

Ci-dessous, nous vous présentons la liste des vins de Bodegas Numanthia, que vous pourrez acheter sur Decántalo

Termes est le vin le plus jeune de l’exploitation viticole. C’est un mono-cépage de Tinta de Toro, dont les raisins proviennent de vieilles vignes de 30 à 50 ans d’âge, plantées à 700 m d'altitude. La vendange est réalisée manuellement au point optimal de maturité, en effectuant une sélection rigoureuse des grappes dans le vignoble. Pour son élaboration, une fermentation de 8 jours est effectuée à une température contrôlée de 26 à 28 ºC, avec deux pigeages quotidiens. Une macération a ensuite lieu avec les peaux et elle se prolonge pendant 21 jours, en effectuant également de légers pigeages. Après la fermentation, le vin est vieilli pendant 16 mois en fûts de chêne français de première année, avec des soutirages tous les 4 mois. Au nez, il est frais, avec une grande importance des fruits des bois, tels que les mûres ou la fraise sauvage, avec des rappels de chêne et de légers arômes de café, de romarin, de cannelle et de poivre blanc. En bouche, il est ample, avec des sensations fruitées rappelant les cerises noires et les prunes, avec une bonne acidité et une finale longue et persistante.

Numanthia est issu de raisins Tinta de Toro, provenant de vignes de 30 à 50 ans d’âge, cultivées à une altitude de 700 m. La vendange est exclusivement effectuée à la main, avec une sélection rigoureuse dans le vignoble des grappes en parfaite santé et à leur moment optimal de maturité. Son élaboration est traditionnelle, avec 100 % du raisin égrappé et à une température contrôlée comprise entre 26 °C et 28 °C, avec une macération prolongée pendant 25 jours avec les peaux, de légers pigeages et un vieillissement en fûts neufs de chêne français pendant 18 mois, avec des soutirages tous les 4 mois. C’est un vin très aromatique avec une forte présence de fruits noirs, en particulier les myrtilles et le cassis, accompagnés de notes de figues et de crème pâtissière, où quelques nuances légères de poivre noir et de clous de girofle sont complétées par des arômes de noisette grillée. En bouche, il est intense, puissant et vigoureux, avec une structure étonnante et une impressionnante expression fruitée, avec des tanins parfaitement mûrs qui créent une sensation onctueuse en bouche. La finale est très longue et élégante, avec des notes de feuilles de tabac et des touches balsamiques, la complexité et l’élaboration artisanale sont les traits les plus marquants de cet extraordinaire vin.

Termanthia est un vin de pago, issu du vignoble « Teso de los Carriles », situé à Argujillo, d’une superficie de 4,78 hectares, avec des vignes non greffées plantées entre 1870 et 1890, à 80 mètres d’altitude. La vendange est exclusivement manuelle, avec un égrappage à la main et une sélection rigoureuse de chaque raisin. Macération pré-fermentation à froid pendant 5 jours et macération prolongée avec les peaux pendant 16 jours. Il fermente dans deux cuves tronconiques de chêne français de 10 hectolitres et deux de 20 hectolitres, il est foulé deux fois par jour pendant 10 jours, et il vieillit pendant 20 mois en double fût neuf de chêne français, avec soutirages tous les 4 mois. Un vin complexe et élégant. Extrêmement riche et complet, et où prédomine une palette sophistiquée d'arômes au nez. Des saveurs de framboises fraîches, de mûres, de groseilles et d’autres fruits noirs sont enveloppées par des arômes floraux de violettes et de pétales de rose. Il présente également des nuances de poivre noir et d'amandes grillées qui évoluent vers des épices douces comme la cardamome et la vanille, se terminant par des arômes de truffes et des notes minérales caractéristiques du terroir. En bouche, il est élégant et velouté, avec un équilibre parfait entre acidité et tanins fermes et soyeux, qui lui confèrent une grande structure et du volume, avec une progressive explosion d’arômes délicats et concentrés, et une profonde évolution au verre, où se retrouvent tous les arômes remarqués au nez, fruits rouges et noirs, cacao et notes florales couvrant le palais jusqu'à atteindre une finale en bouche prolongée et complexe, avec des touches épicées, minérales, et des notes toastées.