Vin de la cave Dominio de Pingus

Les vins cultes de Peter Sisseck

Dominio de Pingus est Peter Sisseck, et Peter Sisseck est Pingus, un vin rouge qui est objet de culte, et l'un des vins les plus recherchés, désirés, jalousés et convoités au monde. Au sein de son projet personnel, débuté avec une superficie de vignobles de cinq hectares sur quatre parcelles, avec des vignes de Tinto Fino de plus d'un demi-siècle d’âge et une petite cave avec 150 fûts pour le vieillissement, il privilégie la micro-vinification, la rigueur et l'esprit artisanal. Pingus a été le premier vin de garage élaboré dans notre pays, et il est également devenu du jour au lendemain le vin le plus cher d’Espagne.

Filtrer par

Prix
Notation
Pays
Zone d’élaboration
Apellation
Cave
Vieillissement
Type de raisin
Élaboration
Format
Mariage
Année

Il y a 10 produits.

10 productos

PSI 2018

Un vin artisanal d'une qualité exceptionnelle, élaboré par l’exploitation...

Espagne   D.O. Ribera del Duero (Castilla y León)

PSI 2018
Aperçu rapide
Prix 34,75 €
TVA incl.
  • Nouveau
94
Peñin
94
Parker
95
Suckling

PSI 2017

Un vin artisanal d'une qualité exceptionnelle, élaboré par l’exploitation...

Espagne   D.O. Ribera del Duero (Castilla y León)

PSI 2017
Aperçu rapide
Prix 34,75 €
TVA incl.
  • Nouveau
90
Decántalo
90
Decanter
91
Atkin

Flor de Pingus 2018

Espagne   D.O. Ribera del Duero (Castilla y León)

Flor de Pingus 2018
Aperçu rapide
Prix 117,90 €
TVA incl.
  • Nouveau
96
Decántalo
94+
Parker

Pingus 2018

Un amateurs de vin rêvaient de pouvoir un jour goûter

Espagne   D.O. Ribera del Duero (Castilla y León)

Pingus 2018
Aperçu rapide
Prix 1 383,75 €
TVA incl.
98
Decántalo
100
Parker

Pingus 2016

Un amateurs de vin rêvaient de pouvoir un jour goûter

Espagne   D.O. Ribera del Duero (Castilla y León)

Pingus 2016
Aperçu rapide
Prix 1 383,75 €
TVA incl.
97
Decántalo
100
Parker
99
Atkin
100
Suckling

Pingus 2014

Un amateurs de vin rêvaient de pouvoir un jour goûter

Espagne   D.O. Ribera del Duero (Castilla y León)

Pingus 2014
Aperçu rapide
Prix 1 634,90 €
TVA incl.
98
Peñin
100
Parker
100
Suckling

Pingus 2015

Un amateurs de vin rêvaient de pouvoir un jour goûter

Espagne   D.O. Ribera del Duero (Castilla y León)

Pingus 2015
Aperçu rapide
Prix 1 150,00 €
TVA incl.
96
Decántalo
96
Peñin
99
Parker
97
Suckling

Pingus 2017

Un amateurs de vin rêvaient de pouvoir un jour goûter

Espagne   D.O. Ribera del Duero (Castilla y León)

Pingus 2017
Aperçu rapide
6x
-5%
1 092,50 €
unité
Prix 1 150,00 €
TVA incl.
96
Parker
97
Atkin

Pingus Magnum 2017

Un amateurs de vin rêvaient de pouvoir un jour goûter

Espagne   D.O. Ribera del Duero (Castilla y León)

Pingus Magnum 2017
Aperçu rapide
Biodynamique
Prix 2 255,00 €
TVA incl.
96
Parker

Flor de Pingus Magnum 2018

Espagne   D.O. Ribera del Duero (Castilla y León)

Flor de Pingus Magnum 2018
Aperçu rapide
Biodynamique
Prix 246,00 €
TVA incl.
  • Nouveau
96
Decántalo
96
Peñin
94+
Parker
96
Atkin
94
Suckling

Connu Dominio de Pingus

Peter Sisseck est né au Danemark en 1962. Sa relation avec le monde du vin en général, et avec Bordeaux en particulier, lui vient de son oncle, Peter Vinding-Diers, œnologue connu dans la région et propriétaire de deux châteaux dans la région de Graves : Domaine La Grave et Château de Landiras. Dans les années 80, Peter commença à aider son oncle, qui, à l'époque, était occupé à révolutionner la production de vins blancs avec son travail au Château Rahoul. Au cours de ses séjours à Bordeaux, Sisseck contacta, entre autres, Jean-Luc Thunevin, célèbre pour avoir lancé à l’époque le mouvement des « vins de garage », avec son Valandraud. Sisseck fut très intéressé par ce nouveau mouvement révolutionnaire et ses nouveaux vins, et avec des références comme Angélus, Le Pin, Cheval Blanc et Valandraud à Bordeaux, ou Domaines Leroy, Dominique Laurent et le grand Henri Jayer en Bourgogne, il décida que s’il devait un jour lancer un projet personnel, ce serait le chemin qu’il suivrait.

Après avoir aidé son oncle pour le fameux millésime de 1982, il termina ses études d’ingénieur agronome au Danemark quelques années plus tard. Après ses études, il passa en Californie, à l’exploitation viticole Simi à Sonoma, où il découvrit la vision technologique américaine, très différente de la française qu’il connaissait déjà. Au début des années 90, il atterrit dans la Ribera del Duero pour prendre en charge la gestion technique de la nouvelle exploitation viticole Hacienda Monasterio, dont il se charge toujours aujourd’hui, et où il mit en œuvre de nouvelles techniques inconnues jusque là dans la région, comme les tables de tri pour le raisin. Une fois installé dans la Ribera del Duero, Peter Sisseck commença à s’intéresser aux anciens vignobles de la région et à réfléchir à son projet personnel : Dominio de Pingus.

Actuellement, Sisseck est également conseiller du Celler Mas Gil, sous l'appellation d'origine Catalunya, une propriété située à Calonge (province de Girone), acquise en 1998 par six amateurs de vin suisses, dont Franz J. Wermuth, marchand et commissaire-priseur en vin ; Frank Ebinger, de la Casa del Vino, à Zurich ; et Silvio Denz, de Château Faugères (St. Emilion), qui élabore avec la marque Clos d'Agon, des vins blancs et des vins rouges avec une trentaine d'hectares de vignes.


Histoire de l’exploitation viticole

En 1995, il fonda à Quintanilla de Onésimo (Ribera del Duero) l’exploitation viticole Dominio de Pingus, une petite cave où il avait l’intention de récupérer l'idée de l'élaboration artisanale et très soignée qu’il avait apprise de son oncle à ses débuts à Graves. Il baptisa l’exploitation Dominio de Pingus, où le nom de « pingus » fait référence au surnom de jeunesse de Peter. C’est une très petite exploitation viticole artisanale, de très faible production, où une attention particulière est accordée aux moindres détails de chacun des processus d’élaboration des vins. Cependant, cette première « exploitation garage » de Quintanilla de Onésimo a grandi pour aboutir à une exploitation de taille modeste mais parfaitement équipée et obsédée par le contrôle des vins à travers son propre laboratoire, et qui pourrait par conséquent être aujourd’hui appelée « cave boutique ».

Les années 1996, 2000, 2001 et 2003 furent les premières grandes récoltes du vin rouge Pingus, jusqu'à l'extraordinaire récolte de 2004, qui reçut les premiers 100 points du critique Robert Parker, et de là naquit le mythe lié à ce vin, dû au fait qu’il soit presque impossible d’en localiser une seule bouteille. Cependant, il y a un fait supplémentaire qui contribua à renforcer la légende de Pingus, et ce fut que la plupart des 4 000 bouteilles de 95 destinées au marché nord-américain, et la totalité de celles de Flor de Pingus, sombrèrent près des îles des Açores avec le navire qui les transportait, en compagnie d'autres importantes cargaisons d'autres établissements viticoles européens.

Philosophie de travail

Étonnamment, pour quelqu'un qui a autant de racines bordelaises, les méthodes employées au sein de son exploitation sont clairement bourguignonnes. Autrement dit, les raisins sont récoltés très mûrs, une pré-macération à froid est effectuée jusqu'à 10 jours avant de commencer la fermentation, il fermente dans de petits réservoirs en bois, des pigeages sont effectués au lieu de remontages, la fermentation malolactique se fait en fûts, et il emploie la technique du « bâtonnage » souvent utilisée pour les vins blancs de Bourgogne, mais inhabituelle pour les vins rouges. Néanmoins, au Dominio de Pingus, le vieillissement est effectué en fûts de la tonnellerie Darnajou de Lalande-de-Pomerol (Bordeaux), considérée comme l'un des meilleurs tonneliers au monde.  Une autre particularité de Sisseck, c’est qu’après la fermentation malolactique, le vin est transvasé à un autre fût neuf. C'est ce qui a été appelé « 200 % de bois neuf », une technique initiée par Dominique Laurent. Sisseck a utilisé cette technique à Pingus, mais des 200 % de bois neuf qu’utilisait Pingus à ses débuts, il est passé à un pourcentage de plus en plus important de fûts usagés. De plus, à l'heure actuelle, l’élaboration récupère des pratiques ancestrales comme la fermentation en ciment et le vieillissement dans de grands réservoirs, avec moins de présence du fût.

Toutefois, le plus grand atout de l’exploitation est le vignoble. L’exploitation possède seulement quatre parcelles de vignobles d'une superficie totale d'environ 5 hectares pour l’élaboration de son vin phare Pingus, où ils appliquent des méthodes biodynamiques depuis l’an 2000. Les pagos portent les noms de Santa Cruz, avec les vignes les plus jeunes, de 50 ans d’âge, et avec les rendements les plus élevés. Le vignoble de Baroso à La Horra est le pago le plus complet et c’est en fait une langue de graviers sur une base d’argile avec des incrustations de calcaire qui délimitent un terroir avec un excellent drainage. Il se compose de deux parcelles différentes, l'une de 1 hectare, et l'autre de 2,5 hectares de vignes ayant jusqu'à 60 ans d’âge. Et enfin, San Cristóbal, de 1,2 hectares, avec des vignes de 70 ans d’âge et une production très très réduite.

Les vins de Dominio de Pingus

Pingus est le joyau de la couronne. Il est élaboré avec des raisins de Tinto Fino issus des quatre parcelles de vignobles totalisant une superficie de 5 hectares. Le moût fermente à une température contrôlée et il effectue la fermentation malolactique en fûts (70 %) et en cuves d’acier inoxydable (30 %). Il vieillit en fûts de chêne français (50 % neufs et 50 % d’un vin) pendant un minimum de 20 mois. C’est un vin de couleur puissante avec de profondes touches bleutées, avec une explosion de fruits noirs au nez, très fraîches, avec des notes balsamiques, et avec une amplitude considérable en bouche, avec une acidité fantastique et une richesse tannique atténuée, intense, qui renforce une structure très bien équilibrée, avec une finale longue, puissante et très élégante.

Flor de Pingus est un concept de vin différent de Pingus. Il est également élaboré avec du Tinto Fino provenant de 20 hectares de vignes, actuellement leur appartenant presque toutes, de la région de La Horra, d’entre 25 à 50 ans d’âge, et dont certaines sont cultivées en gobelet et d'autres en treille en tonnelle. Il est vinifié dans de petites cuves en acier inoxydable thermo-régulées, et 50 % du vin effectue la fermentation malolactique en fût et le reste en cuves d’acier inoxydable. 40 % vieillit dans des fûts neufs de chêne français Allier et le reste en fûts français d’un et de deux vins, pendant environ 18 mois. Il possède un large éventail d'arômes de fruits rouges et noirs, avec des notes épicées de vanille, réglisse, des notes balsamiques fraîches et des touches minérales. En bouche, il a une bonne attaque, il est très bien structuré, avec des tanins fermes mais savoureux, qui intensifient une finale gourmande pleine de fruits mûrs.

Psi a vu le jour pour éviter que disparaissent des vignobles historiques gérés de manière traditionnelle par des familles de viticulteurs liées au terroir. Le premier millésime de PSI fut celui de 2007, et il fut vinifié avec la collaboration de quelques viticulteurs de la Ribera del Duero. Depuis lors, ont été ajoutés au projet des vignobles de nouveaux agriculteurs qui contribuent avec leurs différents terroirs à la production d’un vin polyvalent. Depuis le millésime 2012, il intègre un petit pourcentage de Garnacha Tinta issu de vieilles vignes cultivées à Castrillo de la Vega (Burgos), ce qui apporte au vin une amplitude fraîche, vive et élégante. Le Tinto Fino provient de sept grandes régions de la Ribera del Duero, ce qui représente une grande partie du vignoble des générations passées. Il est physiquement élaboré dans 7 établissements viticoles différents, en utilisant deux tables de tri et des réservoirs propres. Il est vinifié en cuves traditionnelles de ciment et il vieillit pendant environ 18 mois en fûts de chêne de deuxième et de troisième année provenant de Pingus, ainsi que dans de grands foudres et réservoirs de ciment.

Toutefois, et sous forme d’anecdote, l'étiquette la moins connue de Pingus est Amelia. Le vin provient d’une vieille parcelle de La Horra (Burgos), plantée en 1890 avec seulement 500 ceps de vignes. Peter Sisseck considère que ces vignes abritent le clone le plus parfait de Tempranillo, qu’il utilise habituellement pour renouveler des plantes dans les vignobles où il se fournit pour Pingus. Les raisins de cette parcelle étaient à l'origine destinés à Flor de Pingus, mais depuis 2003, ils sont mis en bouteille séparément, dont à peine un fût est produit, destiné uniquement au marché américain.

Situation de Dominio de Pingus