Vin de l'appellation D.O. Tierra de León

Vins soumis à l’influence du Nord et de l'Atlantique

C’est l'une des dernières et les plus récentes appellations d'origine lancée en Espagne. La particularité de cette terre et la différence avec d'autres régions viti-vinicoles d’Espagne et du monde est sans aucun doute sa variété locale Prieto Picudo qui, à part des vins classiques de « madreo » (vins rosés pétillants), il donne également des vins rouges jeunes et vieillis de bonne qualité ; très aromatique, avec une ample persistance en bouche et une acidité naturelle qui leur donne beaucoup de fraîcheur. Ils sont le reflet de la terre où ils sont cultivés, du climat qui les accompagne et de la manière de comprendre le vin avec l'authenticité et l'originalité comme priorité.

Filtrer par

Prix
Notation
Pays
Zone d’élaboration
Apellation
Cave
Vieillissement
Type de raisin
Élaboration
Format
Mariage
Année

Il y a 2 produits.

2 productos

Los Arrotos del Pendón 2018

Un prieto picudo élaboré par le célèbre œnologue Raúl Pérez

Espagne   D.O. Tierra de León (Castilla y León)

Los Arrotos del Pendón 2018
Aperçu rapide
6x
-5%
17,29 €
unité
Prix 18,24 €
TVA incl.
  • Nouveau

Pardevalles Gamonal 2016

Espagne   D.O. Tierra de León (Castilla y León)

Pardevalles Gamonal 2016
Aperçu rapide
6x
-5%
10,60 €
unité
Prix 11,20 €
TVA incl.
  • Nouveau
90
Peñin

Connu D.O. Tierra de León

Depuis l'époque romaine, la région située au sud de León était devenue une zone de transit pour tous les voyageurs qui fréquentaient les deux grandes routes à travers la zone de production de Tierra de León : La Ruta de la Plata et le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Cette zone était devenue plus tard le fournisseur de vin de la quasi-totalité du nord de la péninsule ibérique.

Au Xe siècle, les deux sources économiques sur le territoire de la zone de production étaient fondées sur les moulins à vent pour la transformation des céréales et les vignobles. De nombreux monastères rendirent possible la renaissance de la viticulture dans la région grâce à l'acquisition de terres consacrées à la culture de la vigne.

Au Moyen Âge, la vigne acquiert la catégorie de culture traditionnelle de la région, et au cours du XVIe au XIXe siècle, les vignobles de la région progressèrent jusqu'en 1887, année où le phylloxéra fit son apparition dans le vignoble de León. Le vignoble fut touché jusqu'aux années 20 du XXe siècle, jusqu'à ce qu'un groupe de coopératives et de caves appartenant à la zone de Valdevimbre - Los Oteros - Cea, firent les premiers pas pour former ce qui serait une association professionnelle de viticulteurs, d’élaborateurs et d’embouteilleurs, dont l'objectif principal était d'obtenir l'appellation d'origine pour leurs vins.

Mais ce ne fut qu'en avril 1997 que les statuts de l'association furent déposés auprès de la Direction du travail de la Junta de Castilla y León, de sorte que le droit d'utiliser la mention « Vino de la Tierra » fut accordé aux viticulteurs, élaborateurs et embouteilleurs qui appartenaient à l'Association Vino de la Tierra « Valdevimbre - Los Oteros ». Cependant, comme il s’agissait d’une zone géographique très large, qui couvrait l'influence des deux rivières, l’Esla et le Cea, les associés du Cea ne s’identifiaient pas avec le nom « Valdevimbre - Los Oteros » et pour cette raison, la modification des statuts fut approuvée à l'unanimité par Assemblée générale à la recherche d'une mention plus générale. En 2000, le Ministère de l'agriculture réglemente l'utilisation de l'indication géographique « Vino de la Tierra de Castilla y León », qui stipule que les associations autorisées à utiliser la catégorie de vins de qualité avec IG auront un accès garanti à un niveau de protection de vin d’appellation d’origine cinq ans après avoir obtenu le droit d'utiliser la mention « Vinos de la Tierra ». L’actuelle DO Tierra de León, avait été finalement approuvé en 2007.

La DO Tierra de León est située au nord-ouest de l'Espagne, au sud-est de la province de León, en intégrant une partie de la province de Valladolid et en bordure des provinces de Zamora et Palencia. Aujourd’hui, la DO accueille plus de 1 300 hectares de vignobles travaillés par environ 380 viticulteurs et 38 caves. Une des caractéristiques de la région est l'existence de caves souterraines, des espaces creusés dans de petites collines ou monticules d'argile en utilisant la dénivellation et la formation de galeries, où un microclimat idéal est créé et permet l’élaboration du célèbre vin pétillant. La technique du « madreo » est un système où des grappes de raisins rouges sont introduites dans les cuves lors de la fermentation des moûts, semblables à la macération carbonique, et par cette méthode certaines caves de la région continuent à élaborer des vins rosés.

Le climat, le sol et les variétés

L'influence de l'Atlantique et du Nord devrait adoucir les températures et faire que les pluies soient abondantes, mais la haute altitude du plateau où se situe la DO Tierra de León et le bord de la topographie de la cordillère Cantabrique modifient les conditions climatiques, ce qui entraîne un fort climat continental, avec une période hivernale rigoureuse et dilatée au cours de laquelle le brouillard et les gelées sont persistantes. Les températures minimales absolues durant les mois les plus froids dépassent les -15 °C (température hivernale limite pour la culture du raisin).
La période du printemps est irrégulière, avec une alternance des températures douces avec les gelées de printemps, mais ne n’est en aucun cas un facteur limitatif pour la culture de la vigne.
La période estivale est également irrégulière, avec une alternance des périodes torrides et arides avec le froid qui donnent un caractère doux, avec la température moyenne pendant mois le plus chaud au-dessus des 20 °C (nécessaire pour la période de la floraison et la véraison de la vigne).
De plus, la période automnale est douce et généralement pluvieuse, ce qui favorise une bonne maturation finale. Il faut remarquer aussi les températures extrêmes entre le jour et la nuit, un facteur conditionnel et favorable à la cumulation de polyphénols du raisin et l’amélioration des arômes.
La pluviométrie moyenne annuelle est d'environ 500 mm répartie au cours des périodes estivales et automnales, ce qui provoque que la zone de culture du raisin n’a pas besoin d’irrigation, sauf pour quelques années isolées. La haute luminosité de la région, avec une moyenne de 2 700 heures de soleil par an, favorise la maturation uniforme du fruit.

Les variations qui se produisent dans les sols aptes pour la culture du vignoble dans la Meseta Leonesa sont tous situés en-dessous de 900 mètres d’altitude. Ce sont des sols sur des terrasses alluviales, les bruns sur des dépôts pierreux, comme les calcaires sur des matériaux faibles. Ce sont des sols avec un excellent état de drainage interne, avec une capacité de rétention d'eau acceptable, une facilité d'aération et de pénétration racinaire, une faible teneur en sels minéraux, profonds, un contenu approprié de calcaire et pauvres en matière organique.

En ce qui concerne les variétés, le Conseil régulateur de la DO Tierra de León autorise la culture de variétés blanches d’Albarín (qui représente 5 % de la surface de la vigne cultivée), de Verdejo (15 %), de Godello (5 %), de Palomino (2 %) et de Malvasía (1 %), tandis que pour les variétés rouges se distinguent le Prieto Picudo (qui occupe plus de 60 % des raisins cultivés), le Mencía (17 %), le Tempranillo (12 %) et le Garnacha Tinta (2 %).

Vins et caves de la DO Tierra de León

Parmi les vins de la DO Tierra de León, des vins blancs, rosés et rouges sont élaborés, mais le domaine incontesté est celui du Prieto Picudo, a priori un raisin rude et rustique, où les vins demandent de l'oxygénation et du temps, de sorte que même aujourd'hui c’est l'un des principaux défis pour beaucoup d’élaborateurs de la région.
Cependant, dans une grande partie de ce caractère se trouve l’attractif de ses vins qui les identifient et les distinguent. Les différentes caves, avec leur propre style et leur propre expérience, essaient de maintenir les arômes primaires des raisins et aussi de pondérer cette douceur avec le travail du bois. En général, ce sont des vins avec des traits distinctifs que le Prieto Picudo apprécie la caresse non-excessive du fût parce que, sans perdre le fruit ni la fraîcheur, il gagne en amabilité.

Suivant cette ligne se distingue le El Músico de la cave Leyenda del Páramo, avec 12 mois d’élevage ; le Pricum de Bodegas Margón, avec 14 mois en fûts, conçu par le célèbre œnologue Raúl Pérez, directeur technique de la cave ; le 3 Palomares Crianza élaboré par Bodegas Los Palomares, avec 12 mois en fûts de chêne américain ; tout comme le Don Suero Crianza de Bodegas Vinos de León, où des vignes centenaires sont mélangées avec des cépages de 13 ans ; le Gamonal, avec 8 mois en fûts de chêne français et américain, et son vin issu de raisins d'un seul vignoble, le Carroleón qui repose environ 15 mois en fûts neufs de chêne.

De sa part, la variété blanche Albarín, l'autre variété locale, a été récemment découverte à Valencia de Don Juan, et il y a quelques caves qui ont déjà élaboré avec cette variété au cours de ces dernières années. Il faut signaler qu'il n'y a que 80 hectares de ce cépage en Espagne et 45 sont ici, et autant à Cangas de Narcea (Asturies). Bien que son nom puisse prêter à confusion avec l’Albariño, ils ont rien en commun. C’est une variété au goût d’agrumes et floral, et elle a une bonne résistance aux maladies. En ce qui concerne les vins blanc d’Albarín, la cave Pardevalles est l'une des caves qui a opté pour cette variété, avec 10 hectares plantés, et qui élabore un vin frais, exotique mais sans être doux, avec une bonne acidité. Et Gordonzello, la puissante société de la région avec 205 hectares et une production annuelle de 900 000 bouteilles, qui élabore 11 types de vins, et son vin blanc Peregrino Albarín, un vin tropical, au sirop de fruits, vif en bouche. Le Tampesta est fermenté sur lies et une partie du vin reste trois mois en fûts. Un vin complexe, avec des souvenirs de fruits blancs, de camomille, et une acidité équilibrée. Et le Pricum Albarín Barrica, que Raúl Pérez en fait une petite production de seulement 2 500 bouteilles, qui fermente sur lies en fûts de chêne français. Un vin riche, amical sans perdre la fraîcheur. En fin de compte, ce sont des matières premières uniques qui permettent d'identifier une terre que chaque élaborateur interprète.

Situation de D.O. Tierra de León