Vinification: Contient des sulfites

Probablement beaucoup d’entre vous vous avez demandez quelque fois qu’est-ce que la phrase “contient des sulfites” veut dire, puisque depuis quelques années elle apparaît dans presque toutes les étiquettes de derrière des vins que vous consommez.

Contient des sulfites

On va commencer par résoudre des doutes. L’anhydride sulfureux, connu aussi comme sulfite, est l’un des additifs alimentaires les plus anciens, déjà utilisé par les grecs et les romans.

Dans l’Union Européenne, depuis 2005, les réglementations imposent l’utilisation de cette mention pour les vins contenant plus de 10 mg/l de dioxyde de soufre, c’est-à-dire, plus d’un 95% des vins commercialisés.

L’anhydride sulfureux, le dioxyde de soufre, l’antioxydant E-220 ou tout simplement sa formule chimique, SO2, est indispensable et essentielle dans l’élaboration des vins en raison de ses propriétés :

Antioxydant : ils évitent l’oxydation des vins et la perte ou altération d’arômes et saveurs.

Antioxydasique : ils protègent le vin de l’activité de la tyrosinase et de la laccase, des enzymes provenant des raisins pourris qui peuvent altérer gravement l’arôme et la saveur du vin.

Antimicrobien : ils agissent sur les levures indigènes des vignes, évitant les fermentations spontanées ainsi que l’action des bactéries acétiques et lactiques et la formation d’acide acétique, qui transforme le vin en vinaigre.

Au contraire, une haute concentration d’anhydride sulfureux altérera l’arôme et la saveur du vin et peut nuire à la santé des consommateurs. En raison de ceci, les doses maximales permises dans l’élaboration du vin sont très contrôlées. Les doses les plus élevées sont les permises pour le vin doux (400 mg de SO2 total par litre), pour éviter la fermentation des sucres résiduelles dans la bouteille, et pour le vin blanc et rosé (210 mg de SO2 total par litre), puisque ce sont des vins beaucoup plus fragiles que les rouges, par rapport aux arômes et à l’oxydation. Finalement, dans le cas des vins rouges, un 160 mg de SO2 total par litre est permit, étant donné que le vin rouge contient des polyphénols, qui sont antioxydants, des anthocyanes et des tanins, et qu’il demande alors une quantité de sulfites inférieure.

En conclusion, avec une utilisation adéquate du SO2 (il est possible d’utiliser des quantités inférieures aux maximums établis) on évitera les vins faibles en arôme et en couleur ainsi que les oxydations indésirables, et on pourra garantir la moindre acidité volatile possible, obtenant des vins plus structurés et permettant une garde plus prolongée dans la bouteille.

À propos de Decántalo

Nous sommes le magasin avec le meilleur catalogue en ligne de vin espagnol. Nous sommes constamment à la recherche des dernières nouveautés, des bouteilles les plus spéciales pour profiter ensemble du fascinant monde du vin. Partagez-vous notre passion pour le vin ?
Esta entrada fue publicada en Vinification and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

Une réponse à Vinification: Contient des sulfites

  1. Marco dit :

    Il faut exiger une réglementation qui oblige l’affichage du taux de sulfite sur toutes les étiquettes des vins français.

Poster un commentaire