Cépages autochtones et minoritaires

uva-2

Nous vous présentons une sélection de vins issus de cépages autochtones, mais minoritaires, provenant de la péninsule ibérique. Ce sont des cépages qui ont été décriés pendant très longtemps et qui furent même remplacés dans les années 90 par des cépages améliorateurs venus de France, comme le Merlot, le Cabernet, etc. Ces dernières années, l’essor de la recherche de vins différents, identitaires et de qualité, a amené à la récupération de ce type de cépages.

Caiño Tinto : C’est un raisin provenant de Galice, qui fut beaucoup utilisé dans le Ribeiro pour l’élaboration de vins rouges, mais sa culture était tombée en déclin dans les Rias Baixas en raison du fort potentiel des vins blancs de cette région. Les vins obtenus avec ce cépage sont d’arômes complexes et avec une acidité marquée en bouche, qui devient plus palpable dans les zones côtières des Rias Baixas.
Pour illustrer ce cépage, nous vous présentons un vin de la région du Salnés, élaboré par Rodrigo Méndez, qui mise depuis déjà plus de dix ans sur ce cépage tombé en déclin.  C’est devenu aujourd’hui un des grands vins rouges espagnols, complexe, léger et salin.

Rufete : C’est le cépage prédominant dans la Sierra de Salamanque. Une région et un cépage très peu connus, mais qui récemment commence à avoir une certaine notoriété, en raison des vins fins obtenus à base de ce cépage.
Ce vin est élaboré par le producteur Mandrágora, un grand connaisseur des fins vins dans le monde.  La recherche de vignobles plantés sur différents sols de la Sierra de Francia et des techniques de vinification classiques issues de régions comme la Bourgogne, se complètent dans le processus d’élaboration de ce vin.

Sumoll : avant l’épidémie de phylloxéra, ce cépage était très présent en Catalogne, et particulièrement dans la région du Penedes. Après l’épidémie, les viticulteurs ont commencé à planter des cépages de blancs afin d’élaborer des vins mousseux. Ces dernières années, de jeunes vignerons ont commencé à produire des vins à base de ce cépage, en suivant de près la maturation et la macération afin d’élaborer des vins fluides.
Pardas est l’une des exploitations viticoles ayant misé sur ce cépage et en constitue l’un de ses meilleurs producteurs.  Son Sus Scrofa est un vin qu’il élabore dans du ciment afin que rien n’interfère avec les arômes. Un très bon vin qui permet de découvrir le potentiel du Sumoll.

Trepat : le raisin autochtone de la Conca de Barbera. Ce cépage fut utilisé dans la région pour l’élaboration de vins rosés et de mousseux, suite au peu de coloration et de teneur en alcool obtenus à base de ce cépage. En raison d’une demande croissante pour des vins avec peu de coloration et d’alcool, ce raisin a été récupéré et utilisé pour l’élaboration de vins rouges.
Josep Foraster est l’un des établissements vinicoles qui misa en 2011 sur ce type de vins. Ils diminuèrent le rendement par hectare et le vinifièrent comme un vin rouge. Et cet excellent vin en est le résultat.

Maturana tinta : Ce cépage a été récupéré en 1990 de vignobles qui se trouvaient à Navarrete. L’un des premiers à récupérer ce cépage fut Juan Carlos Sacha, professeur à l’Université d’œnologie de Logroño. En général, les vins obtenus à base de ce cépage sont assez colorés, avec un côté légèrement épicé et végétal.
Ce vin est le résultat de recherche et de reproduction des ceps retrouvés à Navarrete.

Tintilla de Rota : des vins rouges sont élaborés à base de ce raisin dans la région de Cadix depuis le XIXe siècle. De récents travaux d’ADN ont démontré que, génétiquement, il était similaire au cépage Graciano mais qu’il possédait son caractère propre, dû au climat et au nombre d’années de plantation. Autrefois, il était utilisé pour élaborer des vins doux mais aujourd’hui il sert à produire des vins secs, jeunes ou légèrement vieillis en fûts.
Ce vin de Willy Pérez est un intermédiaire entre la préservation du caractère fruité et épicé du cépage et l’obtention de davantage de complexité à travers différents types de vinifications. Le vignoble est planté sur le fameux site de Balbaína à Sanlucar de Barrameda sur des sols d’Albariza. Un vin qui montre le grand potentiel de ce cépage.

 

À propos de Nacho Martinez

Somelier & wine enthusiast à Decántalo. C’est notre grand expert en matière de vin. Il connaît et a goûté tous les vins espagnols. Et si ce n’est pas le cas, il est sur le point de le faire.
Esta entrada fue publicada en Curiosités. Bookmark the permalink.

Poster un commentaire