Le zonage du vignoble devient peu à peu une réalité

las-lamasCes derniers temps, au sein de nombreuses Appellations d’Origine (DOs), un changement est de plus en plus réclamé au moment de catégoriser leurs sous-zones et d’étiqueter les vins. De plus en plus de voix s’élèvent, en particulier celles de producteurs artisanaux, en faveur d’une mise en valeur des villages et des sites où ils cultivent et des caractéristiques sous-jacentes de chaque sous-zone.

Selon ce principe, différentes régions tentent de mettre en place une répartition territoriale formant une pyramide de qualité qui permette d’interpréter les différents types de vins ; en commençant par les vins des différentes sous-zones (ou villages), en passant par les vins de site et en finissant par les vins de domaine. Ce système de catégorisation est similaire à celui utilisé en Bourgogne depuis de nombreuses années.

La première DO à commencer à mettre en place ce modèle a été la DO Bierzo. La région a encouragé le zonage du territoire, où l’origine de chacun de leurs vins peut être distinguée sur les étiquettes. Afin de mener à bien ce projet, les différents sols qui composent la région ont été analysés dans le but de différencier les caractéristiques de chaque sous-zone et village, et d’identifier notamment les propriétés présentant une valeur particulière. Le rendement par hectare avec un âge minimum du vignoble ont également été spécifiés.

Selon les données extraites de la DO Bierzo elle-même, les unités géographiques sont les suivantes :

Vin de la région. – C’est la délimitation géographique actuelle de l’Appellation d’Origine Bierzo.
Vin de Villa. – 100 % des raisins utilisés doivent provenir de parcelles appartenant à la municipalité ou à la commune en question. Le rendement du raisin (kg / ha) sera 20 % inférieur au maximum fixé par l’Appellation d’Origine Bierzo.
Vin de Site. – 100 % des raisins utilisés doivent provenir d’un même site, dont le nom est reconnu par le Plan Parcellaire d’Aptitude de l’Appellation d’Origine Bierzo. Le rendement du raisin (kg / ha) sera 25 % inférieur au maximum fixé par l’Appellation d’Origine Bierzo.
Vin de vigne classée. – 100 % des raisins utilisés doivent provenir d’une même parcelle ou de parcelles adjacentes à un même site, dont le nom est reconnu par le Plan Parcellaire d’Aptitude de l’Appellation d’Origine Bierzo et qui ont été, durant au moins cinq ans, définis en tant que vins de vigne et dont la qualité a été reconnue par le Comité d’Experts du Conseil de réglementation. Le rendement du raisin (kg / ha) sera 30 % inférieur au maximum fixé par l’Appellation d’Origine Bierzo.
Grand Vin de vigne classée. – Cas similaire au précédent, mais avec un minimum de dix ans de qualification en tant que vins de vigne et dont la qualité a été reconnue par le Comité d’Experts du Conseil de réglementation. Le rendement du raisin (kg / ha) sera 35 % inférieur au maximum fixé par l’Appellation d’Origine Bierzo.

Un bon exemple permettant de mieux comprendre cette classification, se retrouve dans les vins de Descendientes de J. Palacios où il nous est possible de distinguer les différents échelons du zonage. Au premier échelon, on retrouverait le vin Pétalos del Bierzo en tant que vin de la région. Viendrait ensuite le Corullón en tant que vin de Villa, suivi de trois vins de site : Moncerbal, Las Lamas et La Faraona. Ces deux derniers pourront aspirer à devenir vins de site après 5 ans et, après 10 ans, à se classer en tant que Grands vins de vigne.

La DO Bierzo, en tant que précurseur, a marqué un modèle à suivre que de nombreuses autres DOs gardent à l’œil afin de pouvoir adapter ce modèle à leurs propres caractéristiques. D’autres régions et appellations, comme la DOQ Priorat, avancent également dans le concept de classification de la région et d’un engagement de plus en plus marqué pour le terroir et ses singularités. La Rioja a déjà commencé à y travailler et a fait un premier pas vers la classification des vins de village, bien qu’il leur reste encore beaucoup de travail à faire.

Chez Decántalo, nous considérons comme positif pour le vin espagnol que les grands sites et terroirs qui nous caractérisent arrivent aux oreilles du marché mondial : depuis La Coma d’en Romeu, dans le Priorat ; Quiñon de Valmira ou las Beatas, dans la Rioja ; Macharnudo avec Inocente ou La Charanga à Mahína, dans le Sud ; Rumbo al Norte dans la Sierra de Gredos, Táganan à Tenerife, et bien d’autres vignobles qui transmettent leurs particularités au-delà du temps passé en fût par le vin au cours de son élaboration.

À propos de Nacho Martinez

Somelier & wine enthusiast à Decántalo. C’est notre grand expert en matière de vin. Il connaît et a goûté tous les vins espagnols. Et si ce n’est pas le cas, il est sur le point de le faire.
Esta entrada fue publicada en Actualité and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Poster un commentaire