Decantalo Blog du Vin

Histoire de la barrique: vinification, transport et élevage

Les premiers indices de l’utilisation de barriques ont été trouvés dans la région francophone de la Gaule, où l’on les utilisait pour l’élaboration de la bière. Après la conquête de ces terres, l’Empire Romain découvre la barrique, un récipient de maniement facile, résistent, d’une perméabilité modérée et de grand capacité de stockage. Il devint alors le remplaçant des amphores et des jarres utilisées à l’époque. Dès la découverte des barriques, les tonneaux et les cuves en bois furent adoptés par les Romans comme récipients utilisés dans le transport des vins procédant de Grèce, de la Gaule et d’Hispania. Après la chute de l’Empire, l’on assiste au déclin de la viticulture et, par conséquent, du vin et de son transport.vins de barrique

Pendant les siècles suivants, la consommation et l’élaboration de vin est attribuée aux moins et au culte religieux, responsable à l’époque de l’évolution de ce liquide sacré.

Des bois de pin, d’hêtre, de cerisier, de châtaignier, de frêne, d’acacia et de sapin étaient utilisés dans l’élaboration des tonneaux. Plus tard, ces bois ont été substitués par le chêne, un type de bois très abondant en Europe, très résistant et qui modifie favorablement les caractéristiques olfactives et gustatives du vin.

Au XVIème siècle, grâce au commerce maritime avec le nouveau monde, l’utilisation des récipients en chêne s’est répandue. Dû aux conditions de transport, la taille des barriques fut modifiée, augmentant des 250 litres utilisés pour le transport terrestre jusqu’aux 500 ou 600 litres, encore utilisés à présent pour l’élaboration des sherries, vins de Madeira et vins de Porto.

Dans les trajets de longue distance jusqu’aux colonies européennes, les vins subissaient des modifications. Parfois, ils s’aigriraient, mais parfois ils s’amélioraient. C’est ainsi que les vins de Madeira, connus comme des vins d’aller-retour, sont devenus célèbres, puisque les barriques qui rentraient dans les bateaux parce qu’elles n’avaient pas été vendues dans le Nouveau Monde avaient des caractéristiques organoleptiques beaucoup plus agréables pour les gents de l’île.

L’utilisation des barriques changea après la découverte des bouteilles en verre et le progrès de la chimique. Ce récipient de transport est alors devenu un récipient pour l’élevage du vin. Et, en fait, le vin qui passe par des barriques et qui est ensuite embouteillé obtient un goût beaucoup plus agréable vin de barrique dans le palais, au même temps qu’on prolonge sa vie.

En Espagne, ce n’était qu’au XIXème siècle que les caves Marqués de Murrieta et Marqués de Riscal ont introduit l’utilisation des barriques pour l’élevage des vins, obtenant des progrès considérables dans les vins résultants. Dû au cout des barriques, il a fallu quand même atteindre le XXème siècle pour assister au moment où l’utilisation de ce matériel est devenue majoritaire dans l’élaboration des vins espagnols.

Cet article a été publié sur Vinification et taggé , , , , , , , . Bookmark the permalink.

2 réponses à Histoire de la barrique: vinification, transport et élevage

  1. Teghem Jacqueline dit :

    Je crois savoir que l’usage des barriques pour l’élevage du vin a été abandonné par de grandes maisons. En particulier, sauf erreur de ma part, la maison Moët et Chandon ne fait plus passer le champagne en barrique. J’aimerais savoir quel est le dernier millésime passé partiellement en barrique chez Moët et Chandon.
    Merci de votre réponse rapide.

    • decantalo dit :

      Bonjour Jacqueline. D’abord merci beaucoup pour votre commentaire.
      En effet vous avez raison et la maison Moët et Chandon ne fait plus passer le premier élevage du champagne en barrique. Par contre, il y a encore des grandes maisons comme Krug qui font passer le champagne en barrique. N’hésitez pas à plus nous commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>