Bouchon en liège ou bouchon à vis ou synthétique?

Bouchon en liège ou bouchon synthétiqueDepuis la Grèce ancienne, le bouchon en liège et le vin ont été des grands compagnons. Mais ce n’était qu’au XVIIème siècle où l’utilisation de ce matériel s’est répandue. Le moine bénédictin Don Perignon a eu l’idée d’utiliser ce type de bouchon pour les bouteilles de champagne, évitant ainsi que la pression de la deuxième fermentation n’expulsait les bouchons en laine et en cire utilisés à l’époque.

Puisque la région Méditerranéenne est la zone géographique naturelle de production du chêne-liège, c’était dans cette zone où le liège s’est instauré comme la meilleure option pour le bouchage des bouteilles de vin. En plus, le liège est le seul matériel de la zone qui garantit l’étanchéité des bouteilles, préservant les caractéristiques du vin et respectant son évolution.

Cependant, le liège a des inconvénients. Le plus connu est le TCA, le nom de la molécule qui est à l’origine du goût de bouchon et de l’odeur de moisi. Il s’agit d’une substance biologique, et par conséquence hétérogène, alors il en a une certaine variabilité dans les bouchons. En plus, il s’agit d’un matériel rare, de production longue est difficile et, par conséquence, de coût élevé.

Dernièrement, les bouchons synthétiques et aussi les bouchons à vis commencent à être utilisés. Ceux-ci sont totalement libres de TCA, moins chers et permettent la possibilité de stockage vertical des bouteilles, évitant l’utilisation de beaucoup de machinerie. Cependant, ils ont aussi des désavantages: ses parfums de  plastic ou de métal artificieux, ses limites à l’évolution naturelle du vin et surtout une faible acceptation parmi les consommateurs habituels les plus traditionnels qui associent ces nouveaux bouchons à une mauvaise qualité.

Pour les vins de rotation rapide, c’est-à-dire les vins rouges jeunes, les blancs et les rosés, où le temps entre l’embouteillage et la consommation est court, les nouveaux bouchons sont une très bonne solution. Cependant, en ce qui concerne les vins d’élevage, tels qu’un vin rouge Réserva ou un Gran Réserva, l’embouteillage au bouchon de liège leur permet de « respirer » et atteindre ainsi l’évolution désirée.

Et vous ? Dans quels vins avez-vous trouvé ces différents types de bouchons?

Esta entrada fue publicada en Sin categoría and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Poster un commentaire