Vins d’élevage sur lies

Onctuosité, intensité aromatique, densité… Pour sûr nous ne nous trompons pas si nous affirmons que la majorité de nos lecteurs préfèrent les vins qui possèdent les caractéristiques que nous venons de citer.

Attributs propres et typiques, les vins d’élevage sur lies.

Dans le post de ce jour nous souhaitons approfondir un peu plus en profondeur la méthode de cette élaboration, ses caractéristiques et sa contribution au produit final. De plus, nous vous proposons 4 exemples de vins d’élevage sur lies (2 blancs et 2 rouges) qui pour sûr vous enchanteront. C’est parti !

pinot-noirLes raisins de la variété Pinot Noir en pleine fermentation. Image de Stefano Lubiana

Avant de révéler les vertus de l’élevage sur lies, il serait également intéressant de définir ce que sont plus en détail les lies.

Les lies sont des microorganismes, des levures de fermentation la plus part du temps, qui une fois la fermentation du vin finie, meurent, se décomposent et se déposent au fond de la cuve de fermentation ou de la barrique.

Souvent les lies restantes sont séparées du vin avant que commence le processus de vieillissement, bien que parfois elles soient laissées au contact du vin. Dans ce cas, commence l’élevage que l’on appelle communément l’élevage sur lies.

Dans ce processus, certaines propriétés du vin ressortent, par exemple une meilleure stabilité, onctuosité et persistance d’arôme. Pour atteindre une homogénéité dans la répartition des composants des lies, le vin a besoin d’être retourné régulièrement, à l’aide d’un ustensile en forme de bâton si le vin est en barrique (le fameux bâtonnage) ou bien à l’aide d’un remontage si le vin se trouve dans des cuves.

Cela vous intéresse-t-il de connaître les vertus des vins d’élevage sur lies ? Voici quelques recommandations :

doUmia 2011. Un de nos plus célèbres vins rouges de l’A.O.C. Rías Baixas (Oui, nous avons bien dit vins rouges). doUmia 2011 est un cépage original de Mencía (70%), Caíño Tinto (20%) et Espadeiro (10%) provenant de vignobles de faibles rendements, qui repose durant 12 mois en des cuves d’inox dans ses propres lies. Élégante rusticité. Un vin très spécial, reflet de sa terre.

Auzells 2014. D’A.O.C. Costers del Sergre, et sous la direction technique d’une personne importante comme Tomás Cusiné, vous est présenté Auzells. Un vin d’œnologiste, un cépage de presque 7 variétés différentes, qui mûrit pendant 3 mois avec des lies. Au nez, il est complexe, intense et puissant. Large et gourmant en bouche. Une proposition à prendre en compte.

Nisia 2013. Nous voyageons jusqu’A.O.C. Rueda pour mettre en lumière la fine onctuosité, due à 4 mois de travail avec des lies, pour ce vin  100% Verdejo, élaboré par Jorge Ordoñez, l’un des grands noms du vin espagnol. L’un des meilleurs rapport qualité/prix de l’A.O.C. Rueda. Un grand vin.

Tarima Orgánico 2012. Et sans l’avoir prévu, nous finissons cette liste de recommandations avec un autre bijou de Jorge Ordoñez. Pour cette occasion, nous voyageons jusqu’en A.O.C. Alicante pour révéler l’excellent travail œnologique de Tarima Orgánico 2012. Un vin 100% Monastrell provenant de vignobles écologiques qui vaut la peine d’être dégusté.

Qu’attendez-vous pour les déguster ? Ils vous enchanteront.

 

Esta entrada fue publicada en Fabrication du vin and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Poster un commentaire