Le Tempranillo : Caractéristiques du Roi des cépages en Espagne

Comme nous l’avons vu dans les articles précédents, chez nous à Decántalo, nous avons décidé de faire un petit tour des principales variétés autochtones espagnoles.

Il serait impossible pour nous de commencer ce parcours, sans passer par le cépage qui défini le mieux les vins de notre pays et qui est, de plus, le cépage rouge plus répandu en Espagne : le Tempranillo.

Grappes Rioja Ryan Opaz

Parler du Tempranillo, nous oblige forcément à parler du vin de la Rioja, même si c’est le Roi des cépages de n’importe quel grand vin produit dans des régions telles que Ribera del Duero. C’est indiscutablement le cépage rouge le plus cultivé dans notre pays (représentant 37% de la surface des cépages rouges plantés), mais surtout le plus emblématique.

Un parfait exemple de ce fait est le grand nombre de noms donnés à ce cépage Tempranillo. Un nom qui varie selon la zone où il est planté. Nous allons donc vous parler des plus connus, car établir la liste complète serait bien trop long !

Tinta del País dans le Ribera del DueroTinta de Toro à Zamora (il y aura un débat sur cette classification)
 Arauxa en Galice
Arganfa ou Cencibel, à Castilla La Mancha
 Ull de Llebre (« oeil du lièvre ») en Catalogne

Les caractéristiques du raisin Tempranillo résultent en des vins bien équilibrés et qui ont du corps. Les jeunes vins sont très intéressants, et deviendront très prestigieux au fur et à mesure de leur vieillissement. Normalement, c’est le cépage dominant dans la majorité des mélanges (85-90%), accompagné par d’autres variétés comme la Grenache, le Mazuelo, ou le Graciano (10-15%). Mais si vous souhaitez découvrir toute l’expressivité de ce cépage, nous vous conseillons :

Sierra Cantabria Colección Privada 2011, une explosion du fruit, avec le sceau de qualité donné à tous les vins produits par la famille Euguren de la Rioja.

Pago de los Capellanes Crianza 2010, un vin honnête, intense, long et élégant du Ribera del Duero, avec un magnifique équilibre entre le fruit et le bois.

Finca els Camps Ull de Llebre 2007, le parfait exemple de la capabilité de la variété Tempranillo dans des climats méditerranéens. Un vin sérieux et solennel de la D.O. Penedés, avec la garantie d’un bon travail réalisé par la cave de Jané Ventura.

Almírez 2011. Bien qu’il existe des preuves scientifiques, tout le monde n’est pas d’accord sur le fait de classifier le Tinta de Toro, comme un Tempranillo. Mais peu importe sa véritable identité, lorsqu’on est face à un vin tel que l’Almírez 2011, élaboré par la Bodega Teso la Monja. Un vin acclamé millésime après millésime, comme le porteur originel de l’Appellation d’Origine Contrôlée Toro.

Esta entrada fue publicada en Fabrication du vin and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Poster un commentaire