Entretien avec Josep Maria Vendrell, de la cave Vendrell Rived

Cette semaine nous avons eu le plaisir de parler avec Josep Maria Vendrell de la cave Vendrell Rived, A.O. Montsant. Il est très intéressante de pouvoir connaître son avis sur la situation de la région.

1.    Pouvez-vous nous racontez le début de votre cave, quelle est son histoire?
Notre cave a été fondée en 2000. Quand j’ai fini mes études d’œnologie à Falset et après avoir travaillé dans plusieurs caves je me suis rendu compte que j’aimais le vin et que j’étais passionné de sa culture. Et puisque j’avais les matières primaires, les vieilles vignes de la famille, avec leur support, je me suis embarqué dans cette aventure.

2.    Quel est votre vin phare? Qu’est ce que vous avez en tête pour l’avenir?
Sans aucun doute mon vin phare (et mon premier vin) est L’Alleu, un vin issu de mes meilleures vignes et celui que je considère l’emblème de la cave. Depuis quelque années, je me suis investi à tirer le meilleur parti du Grenache et du Carignan de vieilles vignes pour lancer au marché un vin de cépage d’une seule parcelle de chacune de ces variétés.

3.    Dans le processus d’élaboration, quels sont les éléments différentiateurs de votre cave par rapport aux autres?
Sincèrement, je suis des méthodes d’élaboration assez traditionnelles. Dans le cas de ma cave, comme elle est petite (20.000 kg/an), je peux vraiment « gâter » les raisins et les sélectionner presque grain par grain avant qu’ils passent aux cuves de fermentation.

4.    La viticulture est en évolution constante, que doivent faire les caves pour s’adapter aux changements et continuer active dans le marché?
Par exemple, le changement que j’ai commencé à faire cette année est de passer à l’agriculture bio, c’est à dire, sans pesticides ni herbicides. Tel que je t’ai dit, cette année je commence à cultiver bio officiellement et je vais rentrer dans le registre du CCPAE (Conseil Catalan pour la Production Agricole Écologique). Appart cela, il faut écouter ce que les vignes nous dissent dans chaque phase de son développement. Si on est attentifs aux vignes jour après jour et qu’on sait ce qu’on veut atteindre comme produit final, on a plein de possibilités de trouver le chemin pour y arriver.

5.    Comment voyez-vous la situation actuelle de la viticulture espagnole par rapport au marché international ? Quelle est la place du marché espagnol?
Ce que je connais le mieux est ma région (je ne suis pas vraiment les chiffres macroéconomiques) et à l’international on apprécie beaucoup nos vins. Alors beaucoup de caves ont diversifié leurs marchés. En définitive, nous vendons beaucoup à l’extérieur et à des pays différents.

6.    Et dans le cas de Vendrel Rived, avez-vous misé par le marché international? Est-il plus facile que se battre dans le marché national actuellement?
J’ai toujours vendu beaucoup hors l’Espagne (surtout aux EEUU et en Suisse) mais ces dernières années j’ai aussi consolidé de ventes dans le marché national (notamment en Catalogne). Maintenant j’exporte un 60% et je vends un 40% dans le marché national.


Décrivez-vous. 4 questions pour nous aider à te connaître:

1.    Que préférez-vous? Du blanc, du rouge, du rosé, du cava ou du champagne?
Du rouge.
2.    Quelle est votre Appellation d’Origine préférée?
Montsant, sans aucun doute.
3.    Quelle variété de raisins préférez-vous de trouver dans un vin?
Grenache
4.    Vin jeune ou d’élevage?
D’élevage

Et pour terminer, trois recommandations de vin ou cava. Au dessous des 10 euros, de 30 euros et de 50 euros.

Au dessous de 10 euros – Baltasar Gracián Viñas Viejas 2008 (Grenache à l’état pur)
Au dessous de 30 euros –  Maduresa 2006 (originalité méditerranéenne)
Au dessous de 50 euros – Auditori 2008 (Grenache de haute expression, grande élegance et personnalité)

· Cette semaine nous avons eu le plaisir de parler avec Josep Maria Vendrell de la cave Vendrell Rived, A.O. Montsant. Il est très intéressante de pouvoir connaître son avis sur la situation de la région.

Esta entrada fue publicada en Entretien and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Poster un commentaire