Dégustation de vins en primeur 2015

Hier nous avons eu l’opportunité de déguster les vins du millésime 2015 qui sont toujours en barrique. Les prestigieuses caves, qui mettent à la vente par la méthode de vente en primeur, nous présentent leur vins et nous avons pu partager nos impressions. En général, l’année a été assez sèche et chaude dans toute l’Espagne.

avanzadas

Bierzo

Pour Ricardo et Álvaro Palacios ce fut une année pleine de contraste, battant des records de température moyenne et peu de pluie jusqu’au moment de la vendange. Quand septembre est arrivé, le temps a changé avec des jours pluvieux  ce qui a aidé à rafraîchir le millésime.
Le résultat impressionne, les vins arômatiques ont un caractère un peu plus mûr  qui lui apporte de la compexité , mais d’un autre côté il a une certaine fraîcheur en bouche et une tension qui font que les vins jouissent d’un équilibre extraordinaire.
Pour Corullón 2015 c’est un bon équilibre, où la concentration et la fraîcheur prévalent.
Moncerbal 2015 provient des parcelles avec un caractère minérale et avec une texture très bonne en bouche. Un des meilleurs millésimes s’est élaboré sur ce site.
Las Lamas 2015 suit son chemin dans le fait d’être un vin un peu frais et avec un caractère un peu moins structuré et minéral que le Moncerbal.
Selon Ricardo, celui ci va être l’année de la Faraona 2015. Il a une complexité aromatique qui va évoluer avec le temps et une bouche pleine de milles textures font de la Faraona un vin extraordinaire.

Toro

Les frères Eguren à Toro  ont eu une année plus sèche et chaude que d’habitude. Ses vins on eu un peu plus de concentration qui fera le bonheur des amateurs de ce type de vins.
Almirez 2015 est dans une phase de maîtrise des tannins dans la barriques, le plus jeune des 3 qui démonte qu’il va avoir une grande évolution durant cette année dans la cave.
Victorino 2015 est plus accessible dans ces moments, mais aussi avec une structure et une minéralité importante qui se développe encore plus avec le passage en barrique.
Alabaster 2015 est la concentration dans un vin , une parfaite harmonie entre la maturation optimum du raisin et un grand travail d’extraction dans la cave. Un vin qui va évoluer avec le temps jusqu’à atteindre une complexité dans les épices, la torréfaction et le côté fruité.

Ribera del Duero

Pour Peter Sisseck de Dominio de Pingus cela a aussi été une année sèche et chaude qui a avancé la date de vendange et a accéléré la baisse de la production comparé aux années antérieures.
Les vignobles de PSI sont disséminés dans toutes la Ribera del Duero avec lesquels on a travaillé de façon méticuleuse avec tous les producteurs pour pouvoir élaboré un vin qui suit une grande évolution années après années. Dans ce PSI 2015 la grenache a un rôle important dans le coupage dans lequel elle rééquilibre la côté fruité, l’intensité et l’élégance.
Pour Flor de Pingus 2015 ça a été une bonne année avec une maturation optimum et une bonne santé du vignoble, c’est un millésime plus accessible dans sa jeunesse dû au potentiel fruité du raisin.
Pingus 2015 a souffert d’une baisse de production dû une fin de vendange un peu atypique étant donné qu’il n’y avait pas de différence de température entre le jour et la nuit. Tout le mois de septembre une équipe a analysé l’évolution et comme résultat ils ont obtenus un raisin très sain et avec une maturation optimum, mais de petite production. Tout comme son petit frère, c’est un vin d’une bonne accessibilité dans sa jeunesse et avec un grand horizon pleins de singularité qui se développent avec le temps.

Madrid-Sierra de Gredos

Comando G et un de ses membres, Dani Landi, sont des acteurs de la zone  et dans les différentes vallées qui les composent . Ce fut une années chaudes qui a bénéficié de ses parcelles les plus extrêmes comme l’est Rumbo al Norte qui ont obtenus une complexité aromatique inhabituelle dû à la maturation optimum du raisin et sa tension en bouche correspondante  qui caractérisent ces Grenaches. Les vins La Mujer Cañón et La Reina de los Deseos sont localisé près de Cadalso de los Vidrios à une altitude moindre avec laquelle on note la chaleur un peu plus que dans dans ces vins où prévaux le caractère plus fruité et moins floral de la grenache.

Rioja

Dans la Rioja nous avons trois cave, dont deux sont influencées tenemos tres bodegas, dont deux sont influencées par un climat un peu plus océanique comme sont ceux de la famille Eguren et Artadi et la troisième, celle de Álvaro Palacios dans la Rioja Baja, avec un climat plus aride et méditerranéen.
Pour la famille Eguren cela a été une années sèche, spécialement à partir du mois de mai, où sont montées les températures avec une absence de précipitation, la vendange ayant été avancée de 3 semaines. Ce millésime est marqué par le fruit mûr, mais avec moins de concentration que des années précédentes dans leurs vin la Nieta et el Bosque qui ont un grand équilibre dans l’élevage entre le fruit et chêne.
À Artadi ils ont eu de l’avance sur le millésime, mais ils ont un final de maturation très stable et linéaire. Cette année ses vis ont un très bon équilibre.
Álvaro Palacios avgec son site Quiñón de Valmira à Alfaro, un grand vin provenant d’un vignoble de Grenache plantée à 615 mètres dans le  Monte Yerga. Ce vin démontre que la Grenache et la Rioja Baja fonctionne ensemble, devant un climat dure, la grenache permet d’obtenir un vin fin et équilibré. Un grand vin qui fera beaucoup parler.

Álvaro Palacios a du faire face à une température record dand le Priorat. Une année durant laquelle il y eu de la neige couvrant la Ermita d’un manteau qui permet de faire reposer le vignoble d’une manière singulière.
Un millésime comme le qualifie Álvaro plus hédoniste et profitable depuis sa jeunesse.
Cette année il introduit un nouveau vin dans la cave du Priorat  et il le fait avec Aubaguetes 2015. Un vin du site localisé à Bellmunt, une zone plus chaude dû à son orientation et ses  nombreuses heure d’obscurité. Durant ces dernières années, ils ont travaillé de manières très consciencieuse obtenant ainsi une augmentation de la qualité du vin jusqu’à cette année où ils décidèrent le mettre sur le marché comme un vin de parcelle. C’est un grand vin dans lequel la qualité de la zone se reflète dans les arômes plus méditerranéens et concentré avec une bonne structure.
Gratallops Vi de Vila 2015 suit sa ligne jusqu’à la fraîcheur, tout en étant une année chaude, d’un point de vue aromatique il continue d’être acquérant les touches méditerranéenne plus fraiche et avec un peu de poids en bouche.
Finca Dofi 2015 surprend par son accessibilité et sa puissance, ses arômes d’agrumes entrelacés avec des fruits rouges permettent d’obtenir cette incroyable complexité . En bouche, la concentration est plausible avec des tannins soyeux qui promettent un grand future.
L`Ermita 2015 est aérien, subtil avec un parfait équilibre. C’est la grandeur de ce paysage qui est le dernier qui se vendange avec un mois de différence, durant lequel il acquiert plus d’arômes, de saveurs et textures qui font de lui un grand vin.

Esta entrada fue publicada en Actualité. Bookmark the permalink.

Poster un commentaire